AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Eglise Futuriste
Jeu 6 Juin - 12:00 par almagor

» Avis de transfert du forum de l'AFT:Technoprog!
Ven 31 Mai - 19:24 par MarcAdmin

» Transfert du forum Technoprog! - nouvelle étape
Ven 31 Mai - 19:20 par MarcAdmin

» Coren
Jeu 23 Mai - 12:56 par Coren

» Bonjour, bonjour
Mer 22 Mai - 17:56 par Spartan

» Rencontre H+ irl Paris 22 mai 2013
Mer 15 Mai - 8:26 par MarcAdmin

» Stimulation Transcranienne électrique
Ven 10 Mai - 0:55 par Spartan

» Textes de Brainstorm
Mar 7 Mai - 4:09 par Brainstorm

» Quel est le 1er transhumain ?
Ven 3 Mai - 22:17 par p.pit

Adhésions
Adhérer à l'association Technoprog!

Partagez | 
 

 Conscience, infini et Transhumanisme …

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Marc



Messages : 1260
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Athènes

MessageSujet: Conscience, infini et Transhumanisme …   Sam 6 Déc - 22:02

En réponse à un Post sur le roman de Dan Simmons, Hyperion, Stéphane me répondait il y a quelques semaines:

Citation :
Haaa Hypérion, c'est décidément mythique. Vraiment bien écrit, original et tout et tout.

Mais autant le contraste entre des extros évoluant, se modifiant, s'adaptant à un environnement extrême et l'humanité principale reliée par des trous de vers qui n'a plus aucune culture, innovation et changement est intéressant. Autant pour moi les idées de dieu, de conscience et d'infini me passent au dessus. Je n'y "crois" pas.
J'aime l'idée des niveaux de consciences (ça me fait penser aux sauts de prigonine dans la schismatrice), mais ça ne me paraît pas logique.
Ca me donne l'impression d'une sorte d'ésotérisme ou en passant un grade tu apprends des secrets qui sont sensés améliorer ta conscience. Bof.

Cher Stéphane,
Je réponds avec du retard à ce petit post que tu avais laissé là, mais je l’avais marqué dans l’idée d’y répondre un jour …

Sans doute est-ce que les idées de dieu (ou de Dieu), de conscience ou d’infini nous parlent-elles plus ou moins selon notre caractère, notre disposition d’esprit, notre éducation ou notre culture. Néanmoins, dans la perspective H+ qui est la notre, je pense qu’il a des raisons (logiques) pour s’attarder sur ces concepts.
Quelques unes de ces raisons à l’improviste :

Infini : Le sens que nous donnons à notre existence, la raison d’être de l’humain et du Transhumanisme me semblent liés à la notion d’infini ! Dans la mesure où on accepte l’hypothèse que le temps et l’espace sont infinis, alors la quête humaine (puis post-humaine) de plus grande longévité, de plus grande maîtrise, de meilleure garantie de sa survie est également infinie. Il me paraît tout à fait important, face à la plupart des pensées religieuses notamment, de poser d’emblée ce principe. Le H+ n’a pas de visée téléologique. « L’Existentialisme est un humanisme » disait Sartre. Pour la paraphrase, je dirais bien qu’il est aussi un transhumanisme. Du fait de l’infini donc, humain, transhumain ou post-humain, rivé à un support biologique, minéral ou autre, l’individu devra bien longtemps encore forger de lui-même sa raison d’être.

Conscience : Il s’agit d’un des points centraux, si ce n’est le plus central de la philosophie (occidentale). Il ne peut pas te passer au-dessus puisqu’il se trouve au dedans Suspect . Je ne vais pas m’étaler à ce sujet parce que ça prendrait des plombes, mais je dirais que du point de vue de nombreux H+ c’est de la Conscience plus que de l’humain dont il est question d’assurer la pérennité. Autrement dit, ce serait la survie de la Conscience qui donnerait, au fond, son sens à l’existence humaine. Dit autrement encore, on peut se poser la question : Quel sens aurait l’existence actuelle de l’humanité si demain il n’y avait plus aucun être conscient dans l’univers pour se souvenir de ce qu’elle a été ?

Dieu : Là, bien sûr, on touche à la métaphysique, et un esprit pétri de rationalisme peut y être hermétique. Néanmoins, les plus matérialistes peuvent dire « Deus, sive Natura » (Dieu, autrement dit, la Nature – Spinoza), ou encore opter pour un « tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien » (Socrate) qui interdit d’écarter complètement l’hypothèse théologique. Mais j’avancerai un autre argument qui, à mon avis, fait que cette question est incontournable pour le H+.
Le Trans-humanisme se propose (peut-être) de faciliter une transition entre une humanité adolescente, pleine superstitions et de croyances irrationnelles et une post-humanité mature et assumant sa puissance d’action sur le monde (pour le meilleur ou pour le pire ?). Dans un premier temps, l’angoisse de la mort, le manque de connaissances et le besoin impérieux de se donner des réponses (pour atténuer l’angoisse) ont probablement poussé les humains à concevoir l’idée de dieu, puis celle de « Dieu ». La planète est encore très majoritairement dominée par de telles conceptions. L’Europe, et tout particulièrement la France laïque, est une exception de ce point de vue dans le monde.
Pour être entendu, le message H+ doit donc trouver des biais pour être concevable, voire acceptable par une pensée religieuse. Sans cela, je crains que la transition coure le risque d’être retardée considérablement. Or il se trouve que la perspective H+ ouvrent vers des horizons qui peuvent sans doute très bien convenir à beaucoup. L’évolutionnisme d’un Teilhard de Chardin propose une lecture chrétienne. L’idée, spéculative bien sûr, d’une fusion des consciences dans une grande supra conscience transcendante pourrait, qui sait, convenir à la tradition orientale (Nirvana). Je suis pour ma part impatient de discuter des thèses H+ avec des penseurs musulmans, taoïstes ou animistes.
Pour finir, je voudrais rappeler que la réflexion H+, si elle a pour vocation de s’adresser à l’humanité entière, est née, comme la philosophie ou l’humanisme, dans la pensée occidentale. Or celle-ci n’a rien de « naturellement » « universelle ». La question théologique est donc incontournable parce que c’est avec des concepts théologiques que pensent l’essentiel de l’humanité.

Plutôt que de les laisser passer au-dessus de nos têtes, ne doit-on pas se saisir de ces concepts pour se creuser la tête ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stéphane



Messages : 53
Date d'inscription : 30/09/2008

MessageSujet: Re: Conscience, infini et Transhumanisme …   Mar 6 Jan - 14:02

Marc a écrit:


Cher Stéphane,
Je réponds avec du retard à ce petit post que tu avais laissé là, mais je l’avais marqué dans l’idée d’y répondre un jour …

Sans doute est-ce que les idées de dieu (ou de Dieu), de conscience ou d’infini nous parlent-elles plus ou moins selon notre caractère, notre disposition d’esprit, notre éducation ou notre culture. Néanmoins, dans la perspective H+ qui est la notre, je pense qu’il a des raisons (logiques) pour s’attarder sur ces concepts.
Quelques unes de ces raisons à l’improviste :

Infini : Le sens que nous donnons à notre existence, la raison d’être de l’humain et du Transhumanisme me semblent liés à la notion d’infini ! Dans la mesure où on accepte l’hypothèse que le temps et l’espace sont infinis, alors la quête humaine (puis post-humaine) de plus grande longévité, de plus grande maîtrise, de meilleure garantie de sa survie est également infinie. Il me paraît tout à fait important, face à la plupart des pensées religieuses notamment, de poser d’emblée ce principe. Le H+ n’a pas de visée téléologique. « L’Existentialisme est un humanisme » disait Sartre. Pour la paraphrase, je dirais bien qu’il est aussi un transhumanisme. Du fait de l’infini donc, humain, transhumain ou post-humain, rivé à un support biologique, minéral ou autre, l’individu devra bien longtemps encore forger de lui-même sa raison d’être.

Conscience : Il s’agit d’un des points centraux, si ce n’est le plus central de la philosophie (occidentale). Il ne peut pas te passer au-dessus puisqu’il se trouve au dedans Suspect . Je ne vais pas m’étaler à ce sujet parce que ça prendrait des plombes, mais je dirais que du point de vue de nombreux H+ c’est de la Conscience plus que de l’humain dont il est question d’assurer la pérennité. Autrement dit, ce serait la survie de la Conscience qui donnerait, au fond, son sens à l’existence humaine. Dit autrement encore, on peut se poser la question : Quel sens aurait l’existence actuelle de l’humanité si demain il n’y avait plus aucun être conscient dans l’univers pour se souvenir de ce qu’elle a été ?

Dieu : Là, bien sûr, on touche à la métaphysique, et un esprit pétri de rationalisme peut y être hermétique. Néanmoins, les plus matérialistes peuvent dire « Deus, sive Natura » (Dieu, autrement dit, la Nature – Spinoza), ou encore opter pour un « tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien » (Socrate) qui interdit d’écarter complètement l’hypothèse théologique. Mais j’avancerai un autre argument qui, à mon avis, fait que cette question est incontournable pour le H+.
Le Trans-humanisme se propose (peut-être) de faciliter une transition entre une humanité adolescente, pleine superstitions et de croyances irrationnelles et une post-humanité mature et assumant sa puissance d’action sur le monde (pour le meilleur ou pour le pire ?). Dans un premier temps, l’angoisse de la mort, le manque de connaissances et le besoin impérieux de se donner des réponses (pour atténuer l’angoisse) ont probablement poussé les humains à concevoir l’idée de dieu, puis celle de « Dieu ». La planète est encore très majoritairement dominée par de telles conceptions. L’Europe, et tout particulièrement la France laïque, est une exception de ce point de vue dans le monde.
Pour être entendu, le message H+ doit donc trouver des biais pour être concevable, voire acceptable par une pensée religieuse. Sans cela, je crains que la transition coure le risque d’être retardée considérablement. Or il se trouve que la perspective H+ ouvrent vers des horizons qui peuvent sans doute très bien convenir à beaucoup. L’évolutionnisme d’un Teilhard de Chardin propose une lecture chrétienne. L’idée, spéculative bien sûr, d’une fusion des consciences dans une grande supra conscience transcendante pourrait, qui sait, convenir à la tradition orientale (Nirvana). Je suis pour ma part impatient de discuter des thèses H+ avec des penseurs musulmans, taoïstes ou animistes.
Pour finir, je voudrais rappeler que la réflexion H+, si elle a pour vocation de s’adresser à l’humanité entière, est née, comme la philosophie ou l’humanisme, dans la pensée occidentale. Or celle-ci n’a rien de « naturellement » « universelle ». La question théologique est donc incontournable parce que c’est avec des concepts théologiques que pensent l’essentiel de l’humanité.

Plutôt que de les laisser passer au-dessus de nos têtes, ne doit-on pas se saisir de ces concepts pour se creuser la tête ? scratch

Avec un poil de retard également, voici ma réponse :

- Quant à l'infini: Je ne pense pas du tout que la raison d'être et d'exister soit forcement liée à l'infini. De même pour le transhumanisme. Il y a de nombreuses conceptions de l'existence et de raisons d'être, il y a également de nombreuses motivations pour le transhumanisme. Concernant ces dernières on peut imaginer la curiosité (envie de voir comment on évoluera), l'envie de s'étendre (de s'adapter à d'autres conditions et donc à d'autres environnements), l'envie simple de s'améliorer pour profiter d'état de conscience (et oui) nouveaux... Je n'ai fais que citer ceux qui me passent par la tête.
On me répondra peut être que ces envies ne sont que la traduction d'un sentiment plus profond lié à l'infini, mais je pense que ces pensées se suffisent à elles-mêmes.

- Quant à la conscience, remettons dans le contexte, je disais que je ne crois pas aux "sauts de conscience" ou l'on découvre de nouveaux "secrets" en changeant de niveau. Ça me fait penser à des systèmes ésotériques, et ça ne me paraît pas logique, je ne pense pas qu'une conscience évolue de cette façon.
Après, la conscience en elle même, comme tu dis, elle ne peux me passer au dessus de la tête puisque qu'elle est au dedans.

- Quant à l'idée de dieu, je suis tout à fait d'accord avec toi quand tu dis qu'il faut moduler le message pour qu'il soit également entendu par des croyants. On ne peut repousser ce concept sous prétexte de ne pas y croire. Cependant, à titre personnel, l'idée de dieu ne peut pas être une partie de ma vision des choses. Cela ne colle pas.

Voila !

Stéphane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack



Messages : 240
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Conscience, infini et Transhumanisme …   Ven 9 Jan - 21:28

Un moyen d'être entendus des croyants serait peut-être de mettre en avant le fait que le transhumanisme ne s'intéresse qu'au monde matériel, il n'empiète pas sur un hypothétique monde spirituel qui serait le domaine des croyances... A creuser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
radulph



Messages : 3
Date d'inscription : 21/02/2009

MessageSujet: Re: Conscience, infini et Transhumanisme …   Mar 24 Fév - 16:25

Bonjour,


Le sujet que vous abordez là est particulièrement interessant , car sur le plan théologique, nous touchons et non pas uniquement aux religions monothéistes à la racine du problème...
Je n'ai pas là , le temps de développer , mais, d'ici quelque temps je pense avoir l'occasion d'y revenir.

@+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc



Messages : 1260
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Athènes

MessageSujet: Re: Conscience, infini et Transhumanisme …   Mer 25 Fév - 1:46

radulph a écrit:
Bonjour,


Le sujet que vous abordez là est particulièrement interessant , car sur le plan théologique, nous touchons et non pas uniquement aux religions monothéistes à la racine du problème...
Je n'ai pas là , le temps de développer , mais, d'ici quelque temps je pense avoir l'occasion d'y revenir.

@+
Bienvenue, radulph!

En effet, les questions touchant la conscience ou l'infini peuvent se rencontrer dans toutes les cultures.
Dans une perspectives H+, il me semble important de s'ouvrir, ne serait-ce que par curiosité à ces autres pensées.
Qu'est-ce que le transhumanisme dans la tête d'un hindou ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gattaca



Messages : 90
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: Conscience, infini et Transhumanisme …   Mer 25 Fév - 2:49

Citation :
Qu'est-ce que le transhumanisme dans la tête d'un hindou ?

Par contre quelle sera la réponse pour les autres croyances ? la science a toujours été un fléau enfin la connaissance je ne sais pas si l'état d'esprit général a changé.
Par contre avons nous la même définition de la conscience qu'eux ? personnellement je partage pas du tout leur dogme alors communiquer certe comme le disait un autre postant c'est une bonne chose mais si ils sont fermés et en plus adversaires... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack



Messages : 240
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Conscience, infini et Transhumanisme …   Ven 27 Fév - 17:26

Je suis d'accord pour dire qu'il faut se poser la question de notre attitude face aux croyants, vu leur nombre, on peut difficilement faire autrement... Par contre, dans la pratique, il peut y avoir d'immenses différences entre deux croyants, même si ils sont adeptes du même culte : entre un créationniste et un chrétien "libéral" qui accepte l'utilisation du préservatif et de la pilule, il y a un monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
radulph



Messages : 3
Date d'inscription : 21/02/2009

MessageSujet: Re: Conscience, infini et Transhumanisme …   Jeu 12 Mar - 3:17

Bonjour,

Le problème de fond est de savoir , si la mort est considérée comme inéluctable et faisant partie de la condition humaine
.Et quand sur le plan théologique on aborde le problème, les conditions de vie après la vie sont bien différentes selon les religions et dogmes existants.

@+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gattaca



Messages : 90
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: Conscience, infini et Transhumanisme …   Jeu 12 Mar - 13:15

Je pense que c'est une fin inéluctable pour tout ce qui a une action électronique ou chimique sur ce système vu que c'est un échange énergétique si il y à plus cet apport d'énergie alors c'est la non existence donc la mort ou la non manifestation d'énergie ou d'activité électronique, c'est la finalité de toute existence enfin je le pense comme ça.

On peut durer sur le temps c'est certains améliorer notre longévité mais tout à une fin un jour où l'autres c'est je pense plus une histoire d'échelle temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack



Messages : 240
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Conscience, infini et Transhumanisme …   Jeu 12 Mar - 18:04

Personnellement, ce que je pense de la question de l'immortalité, c'est que quoi qu'on fasse, on finira toujours par mourir, peut-être très bêtement, mais on finira par mourir. Par exemple, je prends ma douche tous les matins, et, même si c'est très peu probable, avec un nombre potentiellement infini de douches, je finirais par glisser, me prendre le cou dans le tuyau de douche, et me pendre.

Ce qui me fait dire que face à un croyant, on pourrait répondre quelque chose comme "Si ton dieu tient vraiment à ce qu'on soit mortels, il trouvera toujours un moyen de nous faire mourir". Enfin, c'est la première réponse qui me vient à l'esprit, il n'est pas dit que tous les croyants l'acceptent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lip69



Messages : 79
Date d'inscription : 20/03/2009

MessageSujet: Re: Conscience, infini et Transhumanisme …   Ven 20 Mar - 23:11

Bonjour tout le monde,

Je pense que vous vous posez de mauvaises questions.

Déjà, pourquoi faudrait-il faire comme les religieux, chercher à les convertir à notre mode de pensée ?

La question : "l'immortalité pour quoi faire ?" pourrait également se poser pour les religieux puisqu'ils parlent pratiquement tous de "vie aprés la mort/vie". Mais alors à quoi servirait une vie aprés la mort ? si la vie immortelle n'aurait pas de sens non plus.

Par contre l'idée que sur un temps infini, on finira tous par mourrir selon toute probabilité. Je serais d'accord si on raisonnait en connaissances, capacités et univers constant. Mais l'évolution même personnelle, car je pense que meme pour un individu, c'est possible, l'évolution existe.

Ne vaudrait-il mieux pas se passer des croyants et simplement proposer un projet de société et qui est interressé viendra. Si deux humanités se créent, n'est-ce pas l'opportuinité pour l'humanité de se diversifier et ainsi mieux survivre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gattaca



Messages : 90
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: Conscience, infini et Transhumanisme …   Mer 1 Avr - 20:47

Je suis ok avec lip 69 ceux qui veulent viennent, mais inévitablement tout le monde voudra être "amélioré" sauf ceux qui y perdent leur intérêt de ne devoir subir une compétitivité autre.

Quid du clash entre humain non modifié et humain modifié ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lip69



Messages : 79
Date d'inscription : 20/03/2009

MessageSujet: Re: Conscience, infini et Transhumanisme …   Sam 4 Avr - 17:53

Non, je ne pense pas que tout le monde le voudra inévitablement et d'ailleurs pour quoi faire ?

Juger les autres sur leur choix n'est surement pas la solution pour etre acceptés nous meme.

Aprés, les "transformés" ne seroint de toute manière pas eux-memes dans la meme mouvance sociétale.
Certains prendropns les étoiles, d'autres se noierons dans la mer électronique ou d'autres resterons persuadés que les dieux décident de nos destinnées.

Non, il faudra accepter que plusieurs lignées humaines peuvent exister. Il n'y aura pas plus de conflit je pense. L'homme déjà sais faire ça trés bien sans d'autres différences que la couleur de peau ou la croyance.

Peut etre le savoir augmenté permettra de résoudre en partie le problème.

Mais de toute manière, vouloir imposer ou généraliser obligatoirement le transhumanisme n'est pas une solution pour que celui-ci grandisse sainement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gattaca



Messages : 90
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: Conscience, infini et Transhumanisme …   Sam 4 Avr - 20:51

Qui parlent d'imposer quoi que ce soit ?

Non loin de là cette idée, je dis simplement qu'il y aura des conflits d'intéret.

Le jour où l'homme saura accepter les différence soient culturels économiques ou raciales ce monde n'est pas le notre, aujourd'hui encore en 2009 les conflits sont basés sur cette rivalité souvent géopolitique qui ont pour base le conflit de civilisation.


Mais je souhaite que ces modifications arriveront à temps pour comme tu le soulignes, résoudre en partie le problème.

On ne pourra rien imposer, mais il ne faut pas oublier que si modification il y à beaucoup de gens voudronts cela pour eux leur famille etc... vivre 'bien' c'est à dire sans défaut organique je crois que tout le monde le souhaite imposer non je pense pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent



Messages : 33
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 40
Localisation : Montpellier

MessageSujet: Re: Conscience, infini et Transhumanisme …   Sam 26 Sep - 2:34

Dieu, conscience, infini et transhumanisme...

beaucoup de mots et beaucoup de concepts ! ici la philosophie règne, et c'est une bonne chose, mais attention à ne pas mélanger et intervertir ces concepts... trop vite....en tous cas

Dieu:
déjà ce mot fait couler des milliers de mètres cubes d'encre depuis des millénaires, et je ne crois pas qu'on sera ici tous sur la même longueur d'ondes... et c'est bien normal et naturel...
mais disons, pour faire simple, que Dieu (ou les dieux) sont la Nature.

La Nature :
Il y a là le principal "obstacle" au développement humain, et son défi le plus subtil :
comment garantir l'adaptabilité et la survie de l'espèce humaine, dans le développement qu'elle à initiée ?
la conception de Dieu(x) est elle importante dans ce contexte ?

ma réponse est oui (extrêmismes ou radicalismes mis à part)
cependant dans un autre sens l'agnostisme pur et l'athéisme, dans l'absolu, la "non-conscience" de cette force qui nous à fait germer et qui nous fait périr, est, à long terme, source de déviances et d'évolutions inconscientes au detriment de la Nature, dans cette optique, nous ne la respecterons pas quoi qu'il en soit, et malgré tout... ce que nous avons dejà commencé à faire anarchiquement.

Croire que nous sommes les maitres de la Nature, et que la contrôler tant qu'il nous soit possible et envers et contre tout, est une erreur, notre développement inconscient au détriment de la Nature est une erreur.
il y a et aura toujours un revers de bâton, ayons en conscience autant maintenant que plus tard.

La conscience
L'homme à la conscience, mais quelle conscience ?
Individuellement La conscience est révélée à l'homme qui ouvre les yeux, et éprouve la Connaissance.
Et la Connaissance jusqu'à preuve du contraire, hélas, n'est pas à la portée de tout homme.

Collectivement la conscience humaine s'attache à garantir sa survie et sa pérénité.
elle est prête à tout afin d'assurer sa subsistance et son adaptabilité à son milieu naturel... c'est autant louable parfois que ça peut en être catastrophique. vous en avez conscience ?

La vraie conscience humaine, dans le futur sera d'harmoniser la conscience individuelle et collective, de s'harmoniser lui et la nature, lui et sa technologie.
L'Ethique et l'Ethique Technologique devra réguler et garantir cette harmonie, en tous temps et toutes pensées (et toutes politisations mises à part)

L'Infini
L'infini... une utopie ?l'homme aspire à l'infini, et peut être l'atteindra, quoi qu'il en soit....
L'homme actuel est périssable on en est tous conscients, et il le sera encore pour de bien nombreuses décennies.
pour l'homme c'est une course vers cette utopie qu'il tentera de materialiser.

L'homme du futur devra t'il se "transcender", se transformer afin de l'être ?
probablement
devra t'il se "modifier" pour l'être ?
probablement

Mais un beau jour, serons nous alors,
ce que nous appellons vraiment des hommes ?
posez vous la question mes 'frères'

Le(s) transhumanisme(s)

Le trans-humanisme, la techno-biologie, le techno-progressisme ....

des pensées qui subsisteront bientôt chez tous, et ici dejà, mais j'espère que parmi vous il y a des personnes qui ont véritablement conscience qu'on ne "joue" pas comme ceci avec la Nature, et que certains choix sur ces sujets seront cruciaux pour l'avenir de l'homme...

...et justement pour sa pérennité et son avenir...

l'homme ne joue pas.
ne jouons pas non plus avec l'homme.

la Nature nous l'enseigne chaque jour : le soleil 'renait' après la 'pénombre', cet équilibre naturel nous enseigne quelque chose.

mesurons nos fantasmes, mesurons nos ambitions, car l'équilibre est fragile, et le chaos si vite atteint. Ne jouons pas à Dieu trop vite.

L'equilibre actuel nous fait vivre et mourir, il nous nourrit, ne l'entravons pas sans en avoir pleinement conscience de ce qu'il est, car on ne fait plus machine arrière ensuite !

Rassurez vous, le But lui sera atteint, en son temps, soyons en sûr...

un techno-progressisme pour moi, ne s'accompagne pas forcement d'un eugénisme global, ni de développements technologiques à outrance.
Ca n'ouvre pas la porte à toutes les tentatives... où alors il faut une pensée en phase avec ces perspectives. Ce que votre pensée s'accorde à faire globalement.

Cet "eugénisme" s'il a lieu, il devra (idéalement) être contrôlé et mesuré par une philosophie et une Ethique forte, qui n'existe pas vraiment encore hélas, mais qui doit dejà être pensée, et réadaptée progressivement et en harmonie.

beaucoup de nos philosophes anciens ou modernes nous ont ouvert la voie de pensée, et certaines de nos anciennes civilisations nous l'ont aussi enseigné jadis.

Tout ceci me fait dire que l'Ethique techno-progressiste doit être pensée maintenant. et à la lumière de nos connaissances, ce ne sera pas trop tôt.


bien à vous tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack



Messages : 240
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Conscience, infini et Transhumanisme …   Dim 27 Sep - 18:44

Citation :
mais disons, pour faire simple, que Dieu (ou les dieux) sont la Nature.

Justement, je ne suis pas convaincu que ce soit si simple que ça. Tout d'abord, parce que je ne vois pas de raison de vouloir absolument attribuer le concept de "divin" à quoi que ce soit. Je pense plutôt que ce concept ne correspond à rien de réel, ni même à rien de clairement imaginable, ce qui revient à dire qu'il est dénué de sens.

J'ajoute que dans ses effets, le concept de divinité à clairement prouvé son pouvoir de nuisance, aussi bien par les massacres qu'il a engendré, que par le fait qu'il revient, en fin de compte, à poser des panneaux "interdiction de penser" sur certains sujet.

Citation :
l'agnostisme pur et l'athéisme, dans l'absolu, la "non-conscience" de cette force qui nous à fait germer et qui nous fait périr, est, à long terme, source de déviances et d'évolutions inconscientes au detriment de la Nature

Non. L'athéisme, c'est le fait de nier l'existence de quoi que ce soit de divin. L'agnosticisme consiste à ne pas avoir d'opinion sur la question. Nier l'existence de la nature, c'est une autre paire de manches. Quant à la "force" qui nous a produit, aux dernières nouvelles, il s'agit de la sélection naturelle. Rien de très "spirituel" là dedans.

Citation :
Croire que nous sommes les maitres de la Nature, et que la contrôler tant qu'il nous soit possible et envers et contre tout, est une erreur, notre développement inconscient au détriment de la Nature est une erreur.
il y a et aura toujours un revers de bâton, ayons en conscience autant maintenant que plus tard.

Ça, je suis d'accord, mais je ne pense pas que diviniser la nature soit une solution, au contraire. J'ai pas besoin qu'un truc soit divin pour le respecter, en ce qui me concerne.


Citation :
Individuellement La conscience est révélée à l'homme qui ouvre les yeux, et éprouve la Connaissance.
Et la Connaissance jusqu'à preuve du contraire, hélas, n'est pas à la portée de tout homme.

Euh... On parle de quoi, là ? Qu'est-ce que tu appelles la "Connaissance" ?

Citation :
Collectivement la conscience humaine s'attache à garantir sa survie et sa pérénité.
elle est prête à tout afin d'assurer sa subsistance et son adaptabilité à son milieu naturel... c'est autant louable parfois que ça peut en être catastrophique. vous en avez conscience ?

Elle devrait. Mais de fait, au niveau collectif, l'espèce humaine est plutôt obnubilée par sa subsistance immédiate, c'est bien ça le problème...

Citation :
La vraie conscience humaine, dans le futur sera d'harmoniser la conscience individuelle et collective, de s'harmoniser lui et la nature, lui et sa technologie.
L'Ethique et l'Ethique Technologique devra réguler et garantir cette harmonie, en tous temps et toutes pensées (et toutes politisations mises à part)

Je comprends peut-être de travers, mais... Il y a quelque chose qui me gêne là dedans, ça fait presque "totalitarisme soft". Je veux dire, pour moi, c'est un droit inaliénable de chaque individu, que d'être en désaccord avec la tendance dominante de la collectivité, quelle que soit cette tendance, et quelle que soit la nature du désaccord. Et je pense que l'éthique n'a pas à se mêler de nos pensées, juste de nos actes (ethos : comportement).

Citation :
Mais un beau jour, serons nous alors,
ce que nous appellons vraiment des hommes ?

Il faudrait déjà en avoir une définition claire, et pour l'instant, ça manque... Personnellement, je pense qu'à long terme, nos descendants ne seront plus humains au sens biologique, ce ne seront plus des homo sapiens sapiens. Mais à mon avis, l'important n'est pas là. A priori, j'aurais tendance à penser que la continuité de la civilisation est plus importante que la continuité biologique.

Citation :
l'homme ne joue pas.
ne jouons pas non plus avec l'homme.

personnellement, je ne vois pas le transhumanisme comme un jeu, mais plutôt comme une des formes de l'exercice de sa propre souveraineté sur soi-même. Après, si certains veulent que cet exercice ait une dimension ludique, ils en ont le droit, tant qu'ils ne l'imposent pas à autrui.

Citation :
Ne jouons pas à Dieu trop vite.

Je peux pas m'en empêcher quand je lis ce genre de phrases... Techniquement, jouer à Dieu, ce serait plutôt ne pas répondre aux supplications des gens qui ont confiance en nous :p

Citation :
Rassurez vous, le But lui sera atteint, en son temps, soyons en sûr...

Le but de qui ?

Citation :
Tout ceci me fait dire que l'Ethique techno-progressiste doit être pensée maintenant. et à la lumière de nos connaissances, ce ne sera pas trop tôt.

Eh bien... Tu frappes à la bonne porte, bienvenue à toi Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent



Messages : 33
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 40
Localisation : Montpellier

MessageSujet: Re: Conscience, infini et Transhumanisme …   Dim 27 Sep - 22:00

Bonsoir à tous et toutes,


Merci pour ta réponse, Krogg.

Je dois avouer que, étant techno-progressiste, je n'oublie pas moins la philosophie et la spiritualité, qui proposent, avouons-le, des "réponses" à certaines questions que l'homme se pose et se posera.

Je ne crois pas que nous devions l'oublier, ni-même les rejeter (je dis pas que vous le faites), même si on se sent profondément "scientifiques" ou cartésiens.

Je crois en un certain "juste-milieu" entre philosophie et technologie, voire en une spiritualité (ou des spiritualités plus exactement) en "phase" avec notre évolution et nos questionnements liés à la technologie et l'évolution et la pérennisation de notre espèce, tout comme un juste milieu entre un environnement maitrisé et une humanité "galopante".

Sans bien sûr, partir dans des dogmes religieux, je remarque de nos jours, qu'il y a un "manque" indéniable de spiritualité et de croyance, une philosophie, qui serait en phase avec notre courbe exponentielle d'évolution, et qui nous aiderait à progresser dans les décennies futures.

La preuve de ce manque, est la réaction parfois très négative de nombreuses personnes envers certains aspects de notre évolution et de nos techniques, dont certains n'hésitent pas à traiter d"inhumanités".
Force est de constater également, que les populations entières sont "inquiètes" pour l'humanité, et son futur proche ou "lointain".

Pour moi, ce genre d'exemple (simplifié je l'admets) prouve que la pensée humaine (consciente et inconsciente) n'évolue pas aussi vite que notre développement technologique, et l'évolution des mentalités.

dur de faire changer des mentalités et des cultures de pensées, des "modèles" sociologiques...qui se construisirent sur des millénaires, en quelques décennies !
car pourtant c'est bien de décennies, voir d'années qu'il faut parler à ce niveau là.


conclusion:
faut gamberger les gars,
on a pas 30 siècles pour faire admettre
le développement scientifique et technologique
à des masses de populations obscurantistes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilou



Messages : 106
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Conscience, infini et Transhumanisme …   Dim 27 Sep - 23:42

Laurent a écrit:
Bonsoir à tous et toutes,


Merci pour ta réponse, Krogg.

Je dois avouer que, étant techno-progressiste, je n'oublie pas moins la philosophie et la spiritualité, qui proposent, avouons-le, des "réponses" à certaines questions que l'homme se pose et se posera.

Je ne crois pas que nous devions l'oublier, ni-même les rejeter (je dis pas que vous le faites), même si on se sent profondément "scientifiques" ou cartésiens.

Je crois en un certain "juste-milieu" entre philosophie et technologie, voire en une spiritualité (ou des spiritualités plus exactement) en "phase" avec notre évolution et nos questionnements liés à la technologie et l'évolution et la pérennisation de notre espèce, tout comme un juste milieu entre un environnement maitrisé et une humanité "galopante".

Sans bien sûr, partir dans des dogmes religieux, je remarque de nos jours, qu'il y a un "manque" indéniable de spiritualité et de croyance, une philosophie, qui serait en phase avec notre courbe exponentielle d'évolution, et qui nous aiderait à progresser dans les décennies futures.

La preuve de ce manque, est la réaction parfois très négative de nombreuses personnes envers certains aspects de notre évolution et de nos techniques, dont certains n'hésitent pas à traiter d"inhumanités".
Force est de constater également, que les populations entières sont "inquiètes" pour l'humanité, et son futur proche ou "lointain".

Pour moi, ce genre d'exemple (simplifié je l'admets) prouve que la pensée humaine (consciente et inconsciente) n'évolue pas aussi vite que notre développement technologique, et l'évolution des mentalités.

dur de faire changer des mentalités et des cultures de pensées, des "modèles" sociologiques...qui se construisirent sur des millénaires, en quelques décennies !
car pourtant c'est bien de décennies, voir d'années qu'il faut parler à ce niveau là.


conclusion:
faut gamberger les gars,
on a pas 30 siècles pour faire admettre
le développement scientifique et technologique
à des masses de populations obscurantistes.



Ca commençait très bien, je trouve que ça fini mal....

"obscurantistes"....

Je me trompe peut-être, mais du coup, pour moi, ça change tout le ton de ton texte....

D'un côté il y aurait la lumière (du côté du transhumanisme), de l'autre, l'obscurité (la masse de populations), que les transhumanistes se devraient d'éclairer au plus vite....
Une masse à laquelle on doit faire admettre qu'elle est dans les ténèbres et que la lumière est dans la technologie...

Comment avoir un débat sain et égalitaire si d'office tu part du principe que ton interlocuteur est obscurantiste?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lip69



Messages : 79
Date d'inscription : 20/03/2009

MessageSujet: Re: Conscience, infini et Transhumanisme …   Lun 28 Sep - 0:22

lilou a écrit:
Comment avoir un débat sain et égalitaire si d'office tu part du principe que ton interlocuteur est obscurantiste?
Je suis d'accord, traiter la masse d'obscurantiste est un raccourci rapide.

La "masse" est trés variée.

Cependant, force est de constater que les religieux et certains de ceux qui les suivent considèrent la connaissance du réel comme les enseignements de forces maléfiques. Ceci les menant à un obscurantisme scientifique, la foi étant simple à acquérir et demandant peu d'efforts...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilou



Messages : 106
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Conscience, infini et Transhumanisme …   Lun 28 Sep - 0:41

lip69 a écrit:
lilou a écrit:
Comment avoir un débat sain et égalitaire si d'office tu part du principe que ton interlocuteur est obscurantiste?
Je suis d'accord, traiter la masse d'obscurantiste est un raccourci rapide.

La "masse" est trés variée.

Cependant, force est de constater que les religieux et certains de ceux qui les suivent considèrent la connaissance du réel comme les enseignements de forces maléfiques. Ceci les menant à un obscurantisme scientifique, la foi étant simple à acquérir et demandant peu d'efforts...


Je suis entièrement d'accord, il n'y a qu'a constater l'augmentation du mouvement créationniste aux états-unis....
Et c'est pour cela que je rejoins Laurent dans son raisonnement (sauf sur la fin, vous l'aurez compris)...

Cependant, on ne peux pas dire que toutes les objections soient d'ordre religieux, c'est loin d'être le cas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lip69



Messages : 79
Date d'inscription : 20/03/2009

MessageSujet: Re: Conscience, infini et Transhumanisme …   Lun 28 Sep - 1:43

Mais en règle générale inspirée des valeurs religieuses instillées à travers les médias essentiellmeent anglo-saxon mais aussi le milieu bobo-artistique des grandes métropoles occidentales héritiers des spiritualités sous LSD...

Mais encore une foi, libre à eux de choisir les voies qu'ils veulent.

Je propose meme une chose :
- laisser se créer une société transhumaniste en vase clos pour ne pas contaminer l'humanité qui craindrait contamination et d'autres sociétés, basées sur les "spiritualités" religieuses.

Aprés tout, comment savoir sans oser ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent



Messages : 33
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 40
Localisation : Montpellier

MessageSujet: Re: Conscience, infini et Transhumanisme …   Lun 28 Sep - 11:09

car pour vous spiritualité(s) et techno-progressisme(s) sont incompatibles ?

nb: excusez moi pour "les masses obscurantistes", c'était maladroit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilou



Messages : 106
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Conscience, infini et Transhumanisme …   Lun 28 Sep - 11:30

Laurent a écrit:
car pour vous spiritualité(s) et techno-progressisme(s) sont incompatibles ?

nb: excusez moi pour "les masses obscurantistes", c'était maladroit...


Pas de mal! Very Happy


Non, justement, je suis entièrement d'accord avec toi!
La spiritualité me semble être très importante...
La science pure est froide, dénuée d'émotion, elle n'est que raison....L'homme ne l'est pas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent



Messages : 33
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 40
Localisation : Montpellier

MessageSujet: Re: Conscience, infini et Transhumanisme …   Lun 28 Sep - 11:43

Lorsque le Technoprogressisme se sera doté de philosophies et de "spiritualité(s)" (que j'aime mettre au pluriel comme au singulier), ce sera l'âge d'or du progrès humain.

l'homme sera "en accord" avec lui même, et son but recherché.

et l'Ethique (si primordiale pour le transhumanisme) sera élaborée dans ce contexte.

mais je doute qu'encore beaucoup de personnes n'arrivent à envisager concretement le but profond de notre espèce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lip69



Messages : 79
Date d'inscription : 20/03/2009

MessageSujet: Re: Conscience, infini et Transhumanisme …   Mar 29 Sep - 0:24

Notre espèce n'a d'autre but que sa perpétuation.

Chaque homme est susceptible d'avoir un but différent de son voisin, chaque homme étant un mutant de ses ancètres et donc une espèce rassemble un nombre considérable de mutations différentes et d'aspiration naturellement différentes.

Quand à la spiritualité, elle ne nécessite en rien l'existence de religions ou d'etres transcendants si ce n'est pour rassurrer face à la peur de l'inconnu(la mort, l'autre différent ou encore l'immensité de l'univers).

La science(outil des pragmatiques) n'est qu'un outil et comme les dogmes religieux(outils des dogmatiques) sont utilisés par des hommes qui ne sont que trés rarement froids.

Ce serait comme dire que l'antomologiste ne puisse etre émerveillé par la beauté d'un papillon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Conscience, infini et Transhumanisme …   

Revenir en haut Aller en bas
 
Conscience, infini et Transhumanisme …
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bon plan bracelet infini strass pour 0.01 euros

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Transhumanismes :: Discussions et débats :: Philosophies ; éthiques ; Politiques-
Sauter vers: