AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Eglise Futuriste
Jeu 6 Juin - 12:00 par almagor

» Avis de transfert du forum de l'AFT:Technoprog!
Ven 31 Mai - 19:24 par MarcAdmin

» Transfert du forum Technoprog! - nouvelle étape
Ven 31 Mai - 19:20 par MarcAdmin

» Coren
Jeu 23 Mai - 12:56 par Coren

» Bonjour, bonjour
Mer 22 Mai - 17:56 par Spartan

» Rencontre H+ irl Paris 22 mai 2013
Mer 15 Mai - 8:26 par MarcAdmin

» Stimulation Transcranienne électrique
Ven 10 Mai - 0:55 par Spartan

» Textes de Brainstorm
Mar 7 Mai - 4:09 par Brainstorm

» Quel est le 1er transhumain ?
Ven 3 Mai - 22:17 par p.pit

Adhésions
Adhérer à l'association Technoprog!

Partagez | 
 

 Bicentennial Man (le film)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marc



Messages : 1260
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Athènes

MessageSujet: Bicentennial Man (le film)   Lun 12 Déc - 10:46

Bicentennial Man

Tiens, j'ai regardé par hasard ce film de Chris Colombus hier soir.
Production Disney => bons sentiments et larmette à la fin. Pas de courses poursuites haletantes, pas de coup de fusil à tous les coins, rien que des sourires.
Mais le film reprend une nouvelle d'Isaac Asimov (même titre) et c'est le traitement du sujet qui m'intéresse.

Au XXIe siècle, un robot un peu dérangé (qui cache Robin Williams) acquiers une sensibilité, une émotivité, une conscience. Or, son entourage l'accepte, son bon "maître" (Sam Neil) l'encourage puis finit par l'affranchir. Un banquier accepte de lui ouvrir un compte en banque, un avocat de défendre ses "droits" ! Une humaine en tombe amoureuse et vice versa.
A la fin, à la seule condition qu'il devienne mortel (faut pas pousser ;-), un tribunal accepte de reconnaître son "humanité".
Autre petit détail au passage, la bien aimée du robot devenu androïde est un clone de sa mère, première maîtresse de celui-ci. Lorsqu'il apprend ce clonage, Andrew le robot réagit bien d'un "I don't like this", mais ça ne l'empêche pas de tomber amoureux. Et l'hypothèse et bien celle d'un clonage parfaitement accepté par la société.

Au final, il me semble que cela en fait un des rares films hollywoodiens, grand public de surcroît, que je connaisse qui aborde les questionnements du Transhumanisme sans passer par la dystopie.
Merci Isaac !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kusanageek

avatar

Messages : 1107
Date d'inscription : 25/03/2010
Age : 29
Localisation : France

MessageSujet: Re: Bicentennial Man (le film)   Lun 12 Déc - 15:08

Un petit trailer (j'ai pas trouvé en français sur Youtube) :



Ça a l'air sympathique, peut-être un peu dans l'esprit de cet anime que j'ai beaucoup apprécié : http://www.youtube.com/watch?v=ERGOqSoyRF4

_________________
The checks and balances of democratic governments were invented because humans themselves realized how unfit they were to govern themselves. They needed a system, yes. An industrial age machine. - Helios, Deus Ex
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kusanageek.com
Scheindorf Herljos

avatar

Messages : 606
Date d'inscription : 17/09/2010

MessageSujet: Re: Bicentennial Man (le film)   Lun 12 Déc - 15:20

ça fait tres longtemps que je l'ai vu, j'en ai un plutot bon souvenir, a part la fin... accepter de devenir mortel pour des raisons aussi connes franchement... (je ne sais pas pour la nouvelle, mais si je me souviens bien, dans le film, c'est pouvoir se marier !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.transbiologism.net
Marc



Messages : 1260
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Athènes

MessageSujet: Re: Bicentennial Man (le film)   Lun 12 Déc - 16:50

Non, non. Le mariage n'est qu'une conséquence secondaire, car en effet, la société refuse de marier une humaine et un robot. Mais le plus important pour Andrew dans cette affaire, c'est qu'il soit reconnu comme comme notre égal en humanité.
D'ailleurs, finalement ils ne sont pas mariés, puisqu'après avoir trouvé une solution pour vieillir, il meurt (aux côtés de sa bien aimée) avant d'avoir entendu la sentence qui le reconnaît comme humain.

Par contre, une autre raison de son choix/hypothèse, selon le film, semble être qu'il ne supporte plus de survivre à ceux qu'il a beaucoup aimé. Il a vu mourir de vieillesse son 1er maître, puis sa jeune maîtresse ; il voit vieillir inexorablement sa compagne et le dialogue lui fait dire quelque chose comme "alors, je verrai toujours mourir ceux que j'aime …" C'est un peu le syndrome de l'Highlander, sauf que le robot Andrew est plus émotif.

Par ailleurs, Andrew se jure bien de trouver un remède pour stopper le vieillissement des humains, mais le film ne s'appesantit pas beaucoup sur ce point et insiste au contraire lourdement sur l'idée que l'humanité serait indissociable de la mortalité biologique [SIC !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bicentennial Man (le film)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bicentennial Man (le film)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Azeffoun ( Tizi Ouzou) : Coup d’envoi du festival du film amazigh ...
» Audiovisuel (voix-off, photo, film, créa logo, peinture...)
» Le film de la semaine!!
» Un condamné à mort s'est échappé - film de Bresson
» polémique autour du très malthusien "HOME" de yann Arthus Bertrand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Transhumanismes :: Discussions et débats :: Transhumanisme et imaginaire-
Sauter vers: