AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Eglise Futuriste
Jeu 6 Juin - 12:00 par almagor

» Avis de transfert du forum de l'AFT:Technoprog!
Ven 31 Mai - 19:24 par MarcAdmin

» Transfert du forum Technoprog! - nouvelle étape
Ven 31 Mai - 19:20 par MarcAdmin

» Coren
Jeu 23 Mai - 12:56 par Coren

» Bonjour, bonjour
Mer 22 Mai - 17:56 par Spartan

» Rencontre H+ irl Paris 22 mai 2013
Mer 15 Mai - 8:26 par MarcAdmin

» Stimulation Transcranienne électrique
Ven 10 Mai - 0:55 par Spartan

» Textes de Brainstorm
Mar 7 Mai - 4:09 par Brainstorm

» Quel est le 1er transhumain ?
Ven 3 Mai - 22:17 par p.pit

Adhésions
Adhérer à l'association Technoprog!

Partagez | 
 

 nouvelles de Freeland

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Parti futuriste

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 17/12/2011

MessageSujet: nouvelles de Freeland   Jeu 8 Mar - 1:21

une journée à Freeland



Cher journal intime. Aujourd'hui c'est le grand jours. nous
débarquons à Freeland. Je me suis réveillé dans l'avion, peu avant
qu'il atterrisse, j'ai pu admirer les lumières de Freeland la nuit,
avant le petit matin. Sans exagérer, c'est vraiment magnifique. Surtout
les miliers de petits point lumineux sur l'eau, qui sont autant de
bateaux, de plaisanciers, et de plates formes aménagées. Nous nous
sommes posés à 4 heures du matin. J'était tellement exitée d'arriver
que je ne ressentait pas la fatigue malgrès les 13 heures de vol et
d'escales épuisantes de la veille. Par chance, ils servaient un repas
sur ce vol et j'ai pu me ravitailler ainsi que me distraire en
regardant des films en 3D. J'ai fait la rencontre d'un homme charmant
dans la discothèque de l'avion. Mat il s'appelle. Et malgrès son nom
plutôt commun, c'est un personnage très atypique, enfin si il n'a pas
tout inventé pour me séduire.
Quand je suis descendue de l'avion,
j'ai senti une vague d'air chaud qui ma aussitôt rassurée. L'air était
de mon côté. J'ai descendu les marches de l'escalier avec assurance,
comme si je faisait cela tout le temps. Je me sentait femme d'affaire,
habituée à prendre l'avion, à passer par des portails électroniques, à
récupérer ses bagages sur un tapis roulant, sauf que c'était la
première fois. Sortie de l'aéroport, j'ai suivie le mouvement, je suis
dirigée vers là où allaient tous les autres. A l'entrée de plane
Bridge, les touristes se faisaient prendre en photo devant l'étonnant
panneau de Freeland "Freeland, Pays Futuriste, Paradis Fiscal, Première
destination mondiale de tourisme sexuel!". Je me suis fait prendre en
photo avec mon nouvel ami, 3dollars la photo, je me suis dit "on
commence déjà à nous vendre des trucs!..".
Il était tôt, j'avait
dormie dans l'avion, il me tardait de déposer mes bagages à l'hotel de
prendre une douche et de commencer une journée exeptionnelle dans le
pays le plus libre du monde. Je suis montée dans une étonnante soucoupe
glissante qui sert de transport en commun. C'est un aéroglisseur
automatique qui suit les traits au sol.. quand on rentre dedans, on
insère sa carte, on dit l'endroit où l'on veux aller, et l'ordinateur
calcul l'itinéraire pour nous amener là où l'on veux. Biensûr il fait
des détours car il doit déposer plusieurs usagers à des endroits
différents. L'ordinateur calcule le meilleur itinéraire pour satisfaire
tout le monde. le Délais maximum est de 20 minutes. L'appareil est
passé par Jogging Street, Smallville Avenue, Sunnydale Avenue et Young
Street, pour me déposer au Teen Hotel à Futur city. Là j'ai découvert
une chambre des plus sommaires, des toilettes et des douches communes,
L'hotel le moin cher de la ville. J'ai rangé mes bagages, pris une
douche et un petit déjeuné avant de me reposer et de partir à la
conquète de Freeland. Environ 3 quart d'heure plus tard, je me
reveillait et reprennait une deuxième douche, froide cette ci,
affin
d'être en pleine forme pour la grande journée qui m'attendait.
Malheureusement de la fenêtre de ma chambre, je ne voyait pas la mer.
J'avait une vue sur Young Street, et les enfants s'y amusaient déjà en
faisant de la trotinette solaire à la nouvelle mode.
Le temps que
je sorte de l'hotel, et que je pose un pied dans la rue, et déjà je vis
une chose que je n'aurait jamais vue ailleurs. Un adolescant se
déplaçait sur le dos d'un dinosaure robot, qui lui servait de moyen de
transport orginal. Voilà, enfin j'était arrivé à Freeland. Cette scène,
on m'avait juré qu'à Freeland je verait des choses que je ne verait
nulle part ailleur, et bien voilà, c'était vrai.. Cette journée,
j'avait décidé de la consacrer uniquement à la découverte, à
l'exploration, à la flanerie curieuse. J'avait prévu un petit parcours
que je ne comptait pas respecter. Il paraît qu'il est impossible de
tout voir en une journée, je ne m'attendait donc pas à finir mon
planning. Je n'avait pas prévue d'aller au port, les ports je connais,
j'en ai déjà vu des dizaines. Mais il se trouve que le Teen Hotel est
juste à Côté de North Port et que ben je me suis laissé entraînée
attirée par l'air marin. Et je me suis retrouvée à Flanner sur les
Quais parmis les grands voiliers de plaisance qui doivent coûter une
petite fortune. Il devait bien y avoir au moins un milliard de dollard
de bateaux dans ce port. J'ai décidé de commencer par faire le tour de
l'île en passant par Jogging street. J'aurait bien le temps plus tard,
de la traverser de long en large. Amoureuse de la nature et des
jardins, je voulait rester sur le bord, près de la mer et des parks de
Freeland.
Je me retrouvait donc bientôt au Menhir Garden pour
admirer la grande pierre sculptée de figure faisant penser à des
personnages féeriques et des dieux païens. Il y avait déjà quelqu'un
qui jouait de la harpe, une jeune fille brûne, joliement habillée d'une
robe bleue aux motifs dorés celtiques. Je décidait de l'écouter un peu
mais pas trop longtemps car je n'était pas venu à l'autre bout du monde
pour écouter de la harpe. Elle jouait très bien, moi qui avait
l'habitude de n'écouter que de la musique électronique, elle réussie à
m'émouvoir avec ce vièl instrument préhistorique.
Plus loin Après
Techno Bridge, le pont mennant à l'île artificielle de l'université, se
trouve le Camping de Freeland et North Beach où j'ai pris le bateau
pour faire le tour de Wild life park par la mer. Après 1 heure
d'escapade dans la nature, entre la mer et la forêts, entre les
voiliers qui stationnent dans les eaux gratuites de Freeland, le bateau
nous à débarqués à green Bridge entre Witches Garden et Canabis garden.
Pour la première fois de ma vie, j'ai fûmée un join en toute légalité.
Il y avait là des gens de toutes sorte, du babacool bariolé avec des
cheveux long, au type branché avec ses lunettes bioniques, en passant
par l'homme en costume classique et mocassins végétariens. C'est
marrant car en faisant cet acte d'une banalité extrème, j'eu
l'impression de remporter une grande victoire. J'avait vaincu la
dictature. Et au moment où je pensait au triomphe de la liberté, un
homme passa devant moi. Il était nu.
Ensuite j'ai longée south
port, toujours sur Jogging street qui porte bien son nom. Tandis que je
marchait sur la route, des gens faisaient leur footing ensemble ou en
solitaire, tandis que des groupes surtout composés de filles faisaient
de l'aérobic près de la Terrasse du Casino "la fourmie jaune". Elles
étaient belles, jeunes, le type de femmes riche qui dirige une
entreprise et dépenses sa fortune à la recherche de beaux mâles dans
les casinos et les discothèques branchées. L'une d'elles avait quelque
chose d'inhumain, ou plutôt devrai-je dire de surhumain. Elle était
trop parfaite. Je me suis assise 5 minutes pour comprendre le truc, et
j'ai découvert la supercherie.. Elle avait des jambes bioniques. Quand
je me suis remise en route pour continuer mon périple autour de
Freeland, je me suis rendue compte que j'était jalouse. Et je me pris à
rêver d'avoir un jours des jambes bioniques comme elle. Les avaient
elles eu après un accident? Etait elle comme ça de naissance? Ou
avait-elle délibérément fait le choix de remplacer ses jambes
d'origines? J'aurait voulu le savoir, mais je n'avait pas envie
d'attendre pour découvrir le paradis. Je suis arrivée à Créature City,
dont l'entrée est constituée d'une arche en Cristal soutenue par deux
sculptures en béton plastifié, représentant des extraterrestes.. On
m'avait dit que Créature City était l'endroit ou je rencontrerai les
personnes les plus surprenante de la planète. Ca ne m'étonne pas.
Créature city est le repère de la communauté hybride. Je rentre dans le
quartier, un peu inquiète, car je n'avait encore jamais rencontré
d'hybrides de ma vie. Graboïd Street est la rue principale de Créature
City. Il y regne une ambiance de convention de fan de Science fiction.
La rue est décorée par des sculptures robotiques représentant des
créatures de toutes sortes et de tous univers, des graboïdes, des
Gremlins, des gargouilles, des dragons, des libellules préhistoriques.
Au Earth2 Café, on peut boire du café comme son nom l'indique, mais on
peut surtout boire des tas de cocktail colorés produits à partir de
plantes OGM. C'est là que j'ai rencontré une femme étonnante, et j'en
fut bouleversée. Elle était là, assise à la terrasse du café et buvait
un cocktail verdatre éclairé par une LED cachée dans le fond de son
verre. Son visage reptilien bleue verdâtre avait un petit nez éffacé et
des yeux avec des pupilles allongées comme les serpents ou les chats.
Ses cheveux étaient larges comme ... heuu.. Comme des cables Usb, Roses
avec des bandes noires. . Elle avait 3 doights au lieu de 5 et sa
beauté faisait tourner la tête de beaucoups de passant masculins.
Etait-ce un déguisement ou une manipulation génétique extrème je
n'osait pas lui demander. Elle n'aurait probablement pas été dérangée
par mes questions, mais je n'osait pas les lui poser. Quelques chose,
un héritage de mon pays, une poussière de moralisme débile et arriéré
m'empêchait de m'adresser à elle normalement et de lui demander ce que
je brûlait de lui demander.. Au moment où je me décidait enfin, elle se
leva et partie, me laissant toute seule avec mes doutes, mes
interrogations et mes craintes. Revèrai-je cette femme lézard? Etait-ce
une hybride ou simplement une personne bien déguisée? Avait-elle des
relations sexuelles?
Le plus effrayant c'est quand elle avait
ouvert la bouche pour que je puisse apperçevoir ses dents, en
particulier ses canines pointues. Je suis certaines qu'elle avait
remarqué ma curiosité et qu'elle avait fait exprès de me montrer ses
dents pour m'impressionner. J'en avait ressentie une certaine frayeur
et malgrès tout l'impression générale que j'en tirait c'est qu'elle
était extrèmement belle.
Au bout de la rue, j'ai vu plein
d'autres personnes déguisée entrer et sortir d'une Discothèque appellée
le Technoir. Je traverssait Fisherman Road pour rentrer dans le
Quartier de Chopper city affin de visiter mon premier Drug Shop.
Chopper City c'est le village de la mécanique. Comment décrire cette
ambiance si spéciale, où les rues sont envahie par des machines de
toute sorte, des prototypes, des motos customisées, des sculptures
soudées. Dès que je suis entrée j'était dans l'univers du rock et du
métal. Dans la rue le marché de la mécanique avait déjà commencé, on y
vendait des mini moto, des Kartings, des quads, des mini chopper, des
voitures télécommandés ect.. Biensûr Freeland est une île. Ici il n'y a
pas de monstres tels qu'on peut imaginer dans les villes américaines. A
quoi servirait une Harley dans une ville dont on fait le tour à Vélo en
une heure maximum? On y vend donc des mini véhicules pour rouler sur
les pistes de vitesse de Dirt, ainsi que des mini chopper qui font le
tour de jogging street en défilant... c'est aussi dans ce quartier
qu'on trouve la régie de l'opium. Une boutique incroyable dans laquelle
on trouve de l'opium, sous différente forme, conditionné dans des
boites de collection aux allures rétro faisant penser à l'époque des
collonies. Quand on rentre dans ce magazin c'est comme si on rentrait
dans un univers parallèle, dans lequel le microprocesseur n'aurait pas
été inventé. Comme si le futur avait bifurqué en 1900 et avait suivit
une tengeante qui aurait conservé l'esprit et l'esthétique de la belle
époque dans la technologie moderne. Quand j'y suis rentré, j'ai tout de
suite été prise dans l'atmosphère. Le magasin était éclairé par des
lampes à pétrole et des lampions en papier comme dans le lotus bleue.
Il y avait de la fumée des encens aromatisés à l'opium, et de la
musique ancienne qui sortait d'un vieux grammophone et qui faisait
penser au siècle dernier. Sur la pochette du disque qui devait avoir
plus de 100 ans, il était écrit "George Gershwin - Rapsody in Blue -An
Américan in Paris". Je n'avait jamais entendu cette musique, elle était
si émouvante le disque craquait.. A cet instant, je ne m'imaginait pas
que quelques minutes plus tard je changerait de millénaire.
Bien
entendu, je ne pouvait respecter mon itinéraire prévu. Il fallu un
moment que je casses mes plans. Nan mais c'est vrai, "un plan n'est
jamais fait pour être suivit", c'est ma devise. Je suis donc passé par
Saturne City, je suis passé à côté de Atlantis Tower. La bourse de
Freeland, une réplique de la flèche centrale de la cité d'Atlantis dans
Stargate Atlantis. Ce monument avait été choisi pour représenter la
ville de Freeland, et c'est vrai qu'il représentait bien l'esprit
freelandais: Futuriste, Utopiste, Imaginaire. Cette tour est l'exemple
parfait du "Aller on y va!" Freelandais. L'esprit de Freeland, c'est de
réaliser nos rêves. Depuis quelques temps, on ne parle plus de rêve
américain, mais de rêve Freelandais. Et la Tour d'atlantis en est le
parfait symbole. Il n'est pas rare de voir des personnes se mettre à
genoux et prier, pleurer et embrasser la tour tellement ils sont émus
par la puissance que dégage ce monument et l'espoir qu'il représente
pour l'humanité et les hybrides, enfin pour l'avenir de la conscience.
C'est vrai que c'est émouvant de voir cet écran géant sur lequel minute
par minute, il s'affiche les investissements humanitaires et
scientifiques de Freeland "30 000 dollars pour la création d'un
Dispenssaire en France, région désastrée par la crise économique", "50
000 dollars pour l'envoie d'une mission d'étude sur les insectes en
amérique du Sud.", "120 000 dollars pour la construction d'une école de
robotique à Détroit".
J'ai traversé Pyramid-city et son ambiance
Stargate pour arriver à Tippi Garden où se trouve un campement de
tippis, bordant une rivière artificielle appellée Galaxie river. De
l'autre côté de galaxie river, se trouvait la cité médiévale que je
tenait absolument à visiter, avec la taverne du King-Horseman et Avalon
Church.
Je suis donc passé par Paradise Avenue et je suis entrée
dans cette fameuse église dont on m'avait parlé. C'est un endroit trop
beau pour le décrire avec des mots. Ca ne servirait à rien d'essayer;
disons simplement que quelques minutes plus tôt j'était au troisième
millénaire, je croyait en la science, et que maintenant, j'ai l'espoir
que quelques part dans le monde, les fées existent, et mon prochain
voyage j'irait à StoneHenge pour les rencontrer.
Voilà il est midi, je n'ai plus qu'à prendre une choppine d'hypocrass à la taverne médiévale avant de continuer mon périple.

Après
ma pause déjeuné de midi, je suis repartie en direction du dolmen
Garden, mais d'abord je me suis incrusté dans un groupe pour visiter
Freeland Castle située à Kingdom City. J'y ai croisé Mat qui faisait
lui aussi la visite. Nous avons été traîné dans les couloirs et les
escaliers en colimaçons, d'un château qui avait tout du château de
conte de Fée, avec des gargouilles, des tours, des caves et des
souterrains, et même des cheminées, La salle de réunion du conseil des
fondateurs était telle qu'on s'imagine la salle des chevaliers de la
table ronde à camelott à ceci prèt que les chevaliers de la table
ronde ne devaient pas avoir d'ordinateurs sur leur table. Et qu'il n'y
avait probablement pas d'écran LCD sur la vraie table ronde. A ceci
prêt aussi que les membres du conseil des fondateurs ne se réunissaient
pas en armure. En fait pour marquer le coup, il fût à un moment décidé
que l'habit traditionel des membres du conseil des fondateurs serait le
long menteau noir de Vampire aristocrate, avec des bottes gothiques.
Freeland est le seul pays au monde où les hommes et les femmes
politiques s'habillent en Cyber goth, on dirait une réunion de
chevaliers-magiciens-scientifiques du futur.
En sortant de
Kingdom city, j'avait l'impression de rêver. Je me suis dit, "ils ont
construit un parc d'attraction géant, ils en on fait un pays! En fait
c'est comme si Disneyland était un pays indépendant, un état
autonome!"..

On m'a dit que le coeur de Freeland, se
trouvait autour de green Theatre et de Dolmen Garden. Cottingley city,
Spectre city, 1800 city, Beautifull city, et le village des 3 fontaines.
Je
suis d'accord et je confirmes. Au Green theatre j'ai assisté à un
concert et j'ai cru apperçevoir la dame reptile que j'avait rencontré
ce matin, mais c'était tellement fugace que je n'ai pas eu le temps de
m'approcher d'elle. Sur scène il y avait une femme aux deux mains
amputées qui jouait du piano (Marie Materson). Elle jouait
admirablement bien! [vous pouvez écouter sa musique sur Jamendo
http://www.jamendo.com/fr/album/99941 chanson n°25].
Au Dolmen
Garden, des scientifiques faisaient une expérience en public, en
montrant aux passant curieux, comment extraire l'ADN d'un oignon avec
des produits disponibles dans les supermarchés.
Cottingley City
c'est l'Angleterre de 1900, un village Féerique et le fameux Arbre des
Fées. C'est une oeuvre artistique intéressante basée sur l'intelligence
articifielle et la réalité virtuelle, un arbre autour duquel son
projetés des hologrammes en forme de fées qui dansent et qui volent.
Elle intérragissent avec les passants. Un détecteur de mouvements
permet aux fées de s'enfuir lorsque quelqu'un fait des gestes brusques,
et de venir danser autour des personnes qui restent immobiles. Les fées
chantent et parlent à travers un haut parleur caché dans l'arbre.
A
Spectre city c'est tout le village qui est équipé de projecteurs
holographiques. Des spectres se baladent en permanance dans les rues,
ce sont les avatars d'un jeu de rôle multijoueurs. Des hauts parleurs
diffusent les dialogues des joueurs, et le décors de la rue est bourré
d'automatisme qui ajouttent des éffets à l'univers parrallèle rétro
futuriste, vampirèsque et gothique. Un personnage vétu d'un manteau
noir est apparu devant moi, et m'a tiré à travers avec un pistolet à
plasmac.
1800city c'est le coin des Steampunk tout décoré de
bois, de cuivre, de rouages en métal, et de cadran à aiguilles. Il
était temps de manger un petit quelques chose, je me suis régalé dans
un restaurant qui ne sert que des légumes cuits à la vapeurs. J'ai
visité le magasin steampunk, qui vend des tas d'objets relookés
steampunk: des instruments de musique, des ordinateurs, des lampes, des
vélos à vapeur, des meubles..
Il y a le village Français des 3
fontaines. 3 fontaines magiques avec des jeux de lumières et des
projections vidéos. Et enfin Beautifull city qui porte bien son nom,
avec ses peintres de rue, ses galleries de peinture et de sculptures,
ses expositions photos, et ses magasins d'art.
Ensuite je suis
allée dans les Allées du Roses Garden regarder les centaines d'espèces
de Rosiers, venant des quatres coins du monde. Chaque rosier est une
bouture d'un rosier qui vient de quelques part dans le monde d'un
endroit complètement paumé, genre un village de 3 habitants au fin fond
de la campagne Française.

Le soir était venu, j'avait
déjà eu une journée bien remplie, sur le Retour je croisait de nouveau
Mat, l'homme que j'avait rencontré dans l'avion et que j'avait retrouvé
à Freeland castle. Il m'a invité à manger sur la plage de North Beach.
Il parait qu'on est pas Freelandais tant qu'on a pas mangé sur la plage
de North Beach. Nous y sommes donc allés. Tous les soirs, sur fond de
musique Techno, on sert un repas végétarien pour 1 dollars. Ce soir
c'était du riz au Curry avec des harricots verts. Pas de la grande
cuisine Freelandaise, mais une tradition incontournable. C'est en
mangeant mon assiète de Riz assise prêt d'un feu de camp en compagnie
de Mat, d'un gourou à moitié nu et aux cheveux couverts de boue
séchée, d'un djeun's avec un t-Shirt représentant un Alien Roswelien
mixant sur des platines vinyls, et d'une femme vétue d'un corset et
d'un chapeau style 19ième siècle qui s'éventait avec un évantail
chinois; que j'ai apperçu dansant prèt du Dj, la femme reptile que
j'avait déjà par deux fois cette journée. J'en parlait à mes nouveaux
amis, aucun d'eux ne la connaissait mais Freeland est tout petit et il
y a de grande chance que je retombe sur elle assez souvent.
J'ai
laissé Filer la conversation qui partit de "Vous connaissez bien
Freeland? Vous êtes nouvelle?" pour arriver à "Les extraterrestres..."
en passant par "Les dinosaures..." et finir par "Vous pensez quoi de
l'islam?", c'est là que le gourou s'est mis à pêter, un long pet bien
sonore qui nous a tous fait rire..
Je suis allée danser un peu,
je me suis rapprochée de la femme reptile, j'ai menné mon enquète, mais
je l'ai de nouveau perdue de vue.. Désolé cher journal intîme nous ne
sauront pas aujourd'hui si il s'agissait d'un déguisement ou d'une
femme hybride..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parti-libertarien-transhumaniste.blogspot.com/
maximov



Messages : 1
Date d'inscription : 08/03/2012

MessageSujet: Contact   Jeu 8 Mar - 17:40

Bonjour,
J'aimerais vous contacter en MP, mais étant nouveau sur le forum, je n'en ai pas la possibilité pendant 7 jours. Pourriez-vous m'envoyer un mail à maximevaudano at gmail point com, s'il vous plaît ? C'est assez urgent. Merci beaucoup !
Maxime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parti futuriste

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 17/12/2011

MessageSujet: Re: nouvelles de Freeland   Sam 10 Mar - 1:50

une nuit à freeland:

Je m'appelle Cina, j'ai 15 ans et je suis arrivée à Freeland l'année
dernière. Ma famille et moi, habitons dans un appartement à Vénus City.
Avant je vivait dans un chalet. Une balle perdue à traverssée la vitre
du salon et s'est logée dans un tableau que j'avait peinte au collège.
Mes parents on prevenus la police, ils ont monté une association pour
interdire les armes à feu. Mais comme ils ont constaté que rien ne
bougeait, ils ont décidé de déménager à Freeland, parce que les armes à
feu y sont interdites.
Alors aujourd'hui je vis dans un
appartement aux vitres blindées, avec allarme sur la porte, et code à
l'entrée de l'immeuble. Il y a des Caméra dans la rue. On se sent un
peu espionnées mais ce n'est pas grâve, on a le droit de tout faire...
Je n'ai jamais vu autant d'agent de sécurité, ailleurs j'aurait dit
"c'est une dictature!" mais ici les agents de sécurité nous laissent
fûmer du cannabis et nous balader à moitié à poil dans la rue. Je n'ai
jamais vu des rues aussi belles, et aussi propres, néttoyées par des
robots. Je n'ai jamais une ville aussi cool, avec des gens aussi
ouverts d'esprit et aussi gentils. A freeland il n'y a pas de voiture,
pas de pollution, pas d'insultes au volant, pas de bruit. Enfin quand
je dit, pas de bruit, je parle de bruit, mais il y a du son, du gros
son, de la bonne grosse techno bien bourrin.. Mais il y a aussi des
endroits calmes... Enfin bref, à part les grands espaces qui me
manquent beaucoup, je suis heureuse de Vivre ici. Parfois, quand on
commence à se sentir à l'étroit, on loue un voilier en Famille, et on
part en virée sur la Mer. Heureusement je me suis assez vite fait des
amies: Yale, Jennie, et Mil.
A quatre nous avont monté un groupe
de musique, moi à la boite à rythme, Yale au synthétiseur, Jennie au
Sampler et Mil à la lumière. Nous sommes les Beach Girls. Nous jouons
au Vénus-Café ce soir en première partie de Cutted Head le guitariste
sans tête.
A l'heure où j'écrit ces lignes, je n'ai rien de mieux
à faire que vous décrire ma famille et mes amies. En ce qui me concerne
je suis étudiante en Informatique, j'étudie les langages informatiques,
et je pilote des robots avec. Le reste du temps quand je ne fait pas de
la musique avec mes copines, je bosse avec mon petit frère Josh qui à
deux ans de moins que moi, dans un magazin; on range les articles, on
nettoyes, on sert les clients, ça nous rapporte un peu d'argent de
poche. Mon père et ma mère travaillent ensembles à la maternité de
Freeland. Ils sélectionnent les gènes des bébés, en fonction des goûts
des parents. La maternité de Freeland contrôle une centaine de
Caractères génétiques depuis le sexe (masculin, Feminin, ou
hermaphrodite) à la couleur des cheveux et des yeux en passant par
l'assurance de ne pas avoir de maladies génétiques ou de défauts comme
des allergies, ou le besoin de porter des lunettes. Malheureusement
pour moi, à l'époque de ma naissance, ce genre d'Eugenisme n'était pas
accessible dans mon pays d'origine, et le résultat c'est que je suis
allergique aux pollens. Je trouve cela insupportable et j'attend avec
impatiente, la thérapie génique qui me permèttra de ne plus être
allergique, car à chaque foi que les arbres et les plantes Fleurissent
au printemps c'est l'enfer..
Yale une de mes trois copine de
groupe, à exactement le même âge que moi, au jours prêt. Elle à déjà
fait 4 fois le tour du monde, et son prochain séjour, l'année prochaine
aura lieu dans l'espace, car elle à eu la chance innouïe de gagner une
place sur un vol spatial touristique Spacenet. Jennie à un an de moins
que moi, c'est ma meilleure copine, je la considère comme une soeur,
elle travaille dans une boutique informatique juste à côté de mon
magasin et on se vois toujours pendant les pauses pour discuter de
notre passion commune: Les créatures, ces robots en forme de peluches,
d'animaux, de gnomes ou d'extraterrestres. J'en ai toute une collection
chez moi, 1 ours, 2 chiens, 3 dinosaures, 4 nubins, et 2 gargouilles.
Pour ceux qui ne connaissent pas encore.
Mil et l'aînée du
groupe, la plus âgée, elle à 17ans. Elle travaille dans une monstrerie,
c'est une boutique qui vend des monstres, des créatures génétiquement
modifiées. Elle vend des poissons catamarans, des Ardoptères, des
Kilantropes, et autres Pitibules. Le produit vedette de la monstrerie,
étant le Globuloïde, un mélange de primate, d' Hamster et de lézard.
Nous vivons toutes à Venus City, un quartier très poètique avec
Lampadaires sculptés à partir de Fibre optique. Tous les quartiers de
Freeland sont éclairés par des lampadaires à thême. Chaque thême
correspond à l'esthétique de chaque Quartier. Ainsi à robot city les
lampadaire on la forme de robots. A Saturne city, ce sont des sortes de
planètes qui projettent sur les rues des formes huileuses. A ovni city,
ils ont l'air de vaisseaux spaciaux. A médiéval city, ce sont des
fausses torches, avec des tissus en forme de flamme sur la chaleur des
lampes..
A l'heure où je suis en train de penser ces lignes, je
me promène dans Crater way, la rue principale de Vénus city, celle où
par chance se trouve à la fois mon appartement et le bar dans lequel je
joue ce soir. Tandis que mes pieds foulent les pavés conçut pour la
glisse urbaine, je penses à ce que je vais écrire dans mon journal
intîme. Bientôt d'après ce que disent les savants, je n'aurait plus
qu'a penser les mots, pour qu'un scanner de pensée les écrive à ma
place. Pour l'instant le procédé est encore aléatoire et coutte très
cher, mais dans les 4 à 5 qui viennent, tout le monde en aura un.. Tout
le monde à Freeland, je ne sais pas pour le reste de la planète, ces 7
miliards d'attardés mentaux qui vivent encore à l'époque
préhistorique..
Yale, Jennie et Mil me rejoignent au Vénus
café. Nous entrons toutes les 4 dans le bar décorés par des images de
Vénus et des sonde d'explorations envoyées sur cette planète. Dans une
de nos "chansons" nous allons utiliser le "son" de vénus, c'est à dire
la traduction sonore de son rayonnement électromagnétique. Nous ne
perdons pas de temps et nous retrouvons vite dans les loges, aux côté
de l'un des plus grand artiste de Freeland, le guitariste Cutted head.
La magie de ce guitariste tient dans le fait qu'il n'a pas de tête.
C'est un guitariste sans tête. C'est un artiste minimaliste, ne se
faisant accompagner que d'une batterie et d'une basse qui joue eux
aussi sans têtes.. Ses morceaux entêtants rendent homage aux célébrités
du monde des séries télévisées. C'est un véritable Geek qui exprime par
sa tête manquante le paradoxe de la personne qui vît dans l'ombre de la
célébrité.
Le geek anonyme. D'habitude, il faut toujours que yale
drague les garçons quand elle peut. Dès qu'il y a un beau garçon dans
les parage, elle est la première à aller lui parler. Mais cette fois
pas façile de parler à quelqu'un qui n'a pas de tête. Ce type s'arrange
pour que même dans les loges on ne vois pas son vrai visage. Si ça se
trouve il n'a vraiment pas de tête. Le batteur et le bassiste son moin
à cheval sur ce principe et ne cachent leurs visages que sur scène,
alors que le guitariste lui, c'est un vrai mystère, je crois que
personne n'a jamais vu sa tête, à part peutêtre sa mère quand il..
bref..
C'est marrant parce que le batteur ressemble vraiment à un
batteur et le bassiste à un look de bassiste. Ce sont des clichés
ambulants. Le batteur est grand, fort, et chauve avec des tatouages. Le
bassiste est trappu, avec des longs cheveux noirs et une barbe, il
porte des lunettes noires de la même couleur que ses vètements.
Evidement
nous jouons en première partie, dans nos costumes de Beach Girl, en
maillot de bain argentés et dorés avec des lunettes noires. Nous avons
fait installer un décors de plage à l'intérieur du bar, avec du sable
et des coquillages sur scène. Les enceintes colones sont cachés par
filet de pèche et des serviètes de bain. Il faut savoir que nous, on
utilise toujours un système son style home cinéma. On déteste les sono
pourries qui vont trop fort et qui cassent les oreilles. A Freeland
c'est devenu une convention, on utilise pas de sono, ni d'ampli
guitare. Tout est branchés sur des home cinéma de qualité qui
produisent un son ample et spacieux.. Lorsque nous commençons à jouer,
les applaudissements ne sont pas couverts, et ils m'emplissent d'une
fierté qui me fait crâner derrière ma boite à rythme comme si j'était
une virtuose et une vedette du rock, alors qu'en fait je ne suis qu'une
teenager qui ne fait qu'appuyer périodiquement sur des bouttons pour
déclancher des boucles composées à l'avance. La musique façile! Yale
fait sa star en jouant avec les lumières de Mil et en se plaçant de
telle sorte que ses lunettes noires reflettent les lazers. J'adore ça!
Mil
s'est achetée un jouet qui permet de dessiner des hologramme en Live.
Elle s'amuse comme une fole pendant que Jennie oppère dans son coin
avec son sampler. Elle pointe le public avec son index tout en agitant
la tête et en faisant danser ses cheveux.. Nos morceaux ne sont pas des
chefs d'oeuvre de virtuosité mais ils sont comment on pourrait dire....
Efficaces!!
Les gens du bar réagissent bien, et je doit dire que
je suis soulagée, car j'avait tellement le trac tout à l'heure que
j'était sur le point de tout laisser tomber.
Nous sommes un petit
groupe sans prétention qui adore les jeux de scène. On construit des
chateaux de sable, on se lance un ballon de plage, on arrose le public
avec des pistolets à eau..
Au milieu de notre show on fait la
danse des bouées, et on demande au public de danser avec nous. A notre
dernier morceau, Cutted Head nous à fait la surprise de venir jouer sur
scène avec nous et d'improviser un solo sur notre accompagnement. C'est
vraiment super cool de la part d'une vedette de venir jouer avec 4
adolescentes, ensuite nous lui avont laissée la place. Les techniciens
nous ont aidés à enlever le bordel en deux temps trois mouvements, pour
que la scène soit nickel neuve, et que le grand Cutted head puisse
faire son show à base de Riffs de guitare mis en boucles, et agrémentés
de miles ornementations musicales et d'effets en tout genre. Biensûr
Cutted Head n'embrasse pas, il sert la main. Il nous a serré la main à
toutes les 4 avant de commencer sa partie. Nous n'avons joués que 4
morceaux, ce n'est pas grand chose, mais c'est déjà pas mal pour un
début. Ce n'était pas notre première représentation, nous avions déjà
fait des boums, des fêtes, des soirées, mais jamais encore de vrai
concert. C'est notre premier, et quelque chose me dit que ce ne sera
pas notre dernier.
Pendant que nous rangeons notre matériel, le
barman vient nous offir une boisson à base de mangyave. Le mangyave est
un fruit local, inventé à Freeland, un mélange génétique entre la
mangue et la goyave. C'est ma boison préférée. J'en prend tous les
jours. Quand je penses que certaines personnes dans le monde veulent
interdire les OGM, mais ils sont fous. C'est des tarés! Des malades
mentaux intégristes. Ils peuvent toujours courrir..
Le barman
nous féliçite gentillement. C'est sympat de sa part. C'est vrai qu'on a
bien travailler, il n'y a aucune honte à être fier de ce qu'on a fait.
Dans le pays d'où je viens, avant d'habiter à Freeland, il fallait
avoir honte de la réussite, le travail bien fait était dévalorisé, le
mérite n'était pas bien considéré. Ceux qui avaient réussis étaient
forcément des tricheurs, des exploiteurs, des esclavagistes profitant
du travail des autres. A Freeland c'est différent, on montre l'exemple,
ceux qui réussissent deviennent des modèles, on encourage le travail.
Il n'est pas rare de voir des jeunes comme moi, travailler pour gagner
de l'argent. Ici personne ne trouve cela choquant, au contraire, les
gens sont conscients que le travail nous rend plus mature et en fin de
compte plus libres et plus responsables. Si a Freeland il n'y a
casiment pas de délinquance c'est en Grande partie parce que les
enfants comme moi, travaillent au lieu de traîner dans la rue.
Biensûr cela ne m'empêche pas d'étudier au contraire.. je suis étudiante en informatique.
Et
plus tard, grace à mes économies je pourrait me payer une bonne école.
Je veux aller à l'université Transhumaniste de Freeland, faire le tour
du monde et apprendre à construire des robots. Dans mon pays d'origine,
les artistes sont considérés commes des Fénéants qui vivent des
subventions de l'état. Ici on nous apprécie pour ce que nous faisons,
c'est quelques chose de fondamentalement cool. Surtout pour notre âge.
J'ai 15 ans et je suis presque une vedette. Bon j'extrapole un peu mais
c'est cool, alors qu'ailleur je serait problablement une glandeuse de
première.. Freeland m'a Transformée. Mon objectif, devenir riche,
intelligente et forte, pour profiter un max de la vie et faire quelques
chose d'utile de mon existence.. Bref, bous voyez quoi.. !
C'est
la fin du concert et on nous a demandé de signer quelques autographes.
Ca y est c'est parti, nous voilà des célébrités. Bientôt nous allons
être invités dans la Jet set de Freeland. En fait ce voeux ne tarde pas
à se réaliser puisque le soir même, Cutted Head nous invite à une
After, avec quelques personnalités Freelandaises de Premier plan. Et
c'est ainsi que nous nous retrouvons, avec la permission de nos
parents, propulsées dans la haute société Freelandaise. Nous sommes
enmenées par un Yacht privé, sur Castle island où les villas coûtent
toutes plus d'un milion de dollars. Nous allons dans une maison qui
ressemble à chateau, avec des tourelles, comme le chateau de Disney
land, ou de la belle au bois dormant. Il y a un piano dans le jardin
sous un kioske aux allures gothiques. Plusieures sculptures représentes
des personnages féeriques, tels que des lutins, des elfes, des gnomes,
et autres farfadets. Des lampions clignottent dans les arbres qui
semblent avoir 200 ans. Des arbres Européens, et Américains. Ils ont du
bien Galèrer pour les déraciner et les amener jusque ici, avec leur
terre d'origine.. Sur la terrasse du château, ils ont installés un
buffet avec des galettes végétariennes et de la viande de Serpent. Il
faut savoir qu'a Freeland, on peut trouver dans les grandes surfaces et
les restaurants des alliments vraiment bizares, comme du rat, du
crocodyle, du scorpion; sauf à Rainbow Familiy village, et à Véga city,
qui sont deux territoires Végétariens.
Tandis qu'une femme en
noir, joue sur un violoncelle de la même couleur que sa longue robe,
j'observe les invités pour me rendre compte que dans la petite 20 aines
de personnes, nous sommes toutes les 4, les plus jeunes de l'assemblée.
Dans un coin, j'entend deux économistes parler business avec un
vocabulaire extraterrestre que je ne m'amuserai pas à restituer ici.
Yale,
est partie accaparer le temps précieux de Cutted Head et des membres de
son groupe, alors, que Jennie et Mil se tiennent à l'écart de peur de
faire tâche dans ce monde intimidant. J'ai remarquée un homme perdu
dans ses pensées, seul dans son coin, je lui fait signe. Il me répond
timidement. Un couple de femmes discuttent de la taille de leurs jambes
bioniques. L'une d'elle vient de s'acheter une nouvelle paire de jambes
dont elle est très fière et qui agrandie sa taille de 15 cm, l'autre
lui dit que c'est de la triche.
Je me demande si cela vaux le
coût de se faire amputer de ses jambes pour se faire mettre des jambes
artificielles. Après tout certaines femmes se font bien mettre des
seins artificiels. Dans l'assemblée, il y a une personnalité très
connue de Freeland, c'est Yola. C'est le porte parole de la communauté
transexuelle de Freeland. C'est le premier homme, à s'être fait greffer
un utérus artificiel fonctionnel. Il a donné naissance à Tasha, une
petite fille adorable qui à 3 ans cette année. C'est un cas unique, qui
va à contre tendance aujourd'hui où les femmes commencent à rennoncer
progressivement à la grossesse pour l'éctogénèse. Moi je n'ai pas
encore décidée. Pour l'instant je ne veux pas d'enfant, mais le jours
où j'en voudrait un, je penses que je choisirait d'éviter les
inconvénients de la grossesse et les douleurs de l'acouchement.
J'hesite encore l'éctogénèse ou l'adoption d'une petite chinoise.
Et
puis il y a cette femme, qui ressemble à un lezard, elle a des yeux de
reptile, et un visage bleu vert avec des écailles, ses cheveux son
roses avec bandes noires, elle est à la foi belle est terrifiante. Je
me demande si c'est un déguisement ou bien un vraie Hybride.
C'est
la première fois que je visite une demeure de Castle Island. Ce sont
les maisons les plus chères de Freeland. Une île pour riche. Chaque
maison possède sa plage sécurisée anti requin et son ponton d'amarage
privé. Il y a une grande serre en verre qui sert de jardin d'hivers
avec une fontaîne et des statues, on se croirait à la belle époque. Les
salons sont équipés de Vraies cheminées à feu de bois. Sur le plafond,
il y a un écran vidéo qui projette l'image d'un ciel bleue, la galaxie,
une forêt vièrge fantastique, une autre planète.
Les murs ont
l'air d'être en pierres taillées, avec des arcades, des collones, des
gargouilles et des faux rochers. Il y a même un ruisseau avec un petit
pont, un bassin et une petite cascade. L'ensemble fait un peu penser
aux ruines d'un temple ancien sur une planète lointaine. Les lampes en
particulier imitent la couleur et la forme de torches enflamées dont
les fausses flames dansent sur un fond de musique Féerique
expérimentale.
Lors de la visite j'ai rencontré le fils de Cutted
head. Un tout petit garçon tout mignon qui tient à peine sur deux
jambes. j'ai appris par son père que c'est le tout premier enfant
prédestiné de l'histoire. Il à été conçu avec des gènes qui le
prédisposent à devenir Astronaute. D'après ce que j'ai compris, il est
génétiquement conçu pour résister plus longtemps aux effets de
l'apesanteur et des radiations. En voilà un qui a la chance d'avoir une
raison d'être, et qui ne devrait pas trop déprimer à cause de questions
existentielles du genre "pourquoi je suis là? Qu'est-ce que je doit
faire de ma vie?".
D'après ce que j'ai compris, il devrait être
envoyé dans l'espace d'ici quelques années. Son voyage est déjà prévu
sur le Calendrier, il sera le plus jeune astronaute de l'histoire.
Il
faut dire que Freeland met le paquet en ce qui concerne la conquête
spatiale. Le centre spacial Freelandais s'est placé en tête du projet
de construction du premier système de radiotéléscope interféromètre
spatial Terre-lune, qui offrira la plus grande précision jamais
atteinte en matière de Radiotélescopie.

Finalement nous
avont Terminé la soirée au P3, la discothèque de Métropolis City,
l'entrée nous fût payée par le généreux cutted Head, J'ai goutté le
Pouvoir des 3 sans alcool: "Perrier-Pepsi-Pamplemousse". Le
pamplemousse était bleu, c'est du pamplemousse OGM. Le plus marant ce
sont les verres en lévitation sur le bar magnétique. Nous avons
tranquilement discutté de musique jusqu'à la moitié de la nuit pendant
que des Danseuses elfiques faisaient un show sur scène en jouant de la
harpe lazer. J'ai eu une soirée et une nuit bien chargée. Avant de
rentrer chez moi, j'ai dit au revoir à Cutted Head et aux gens qui
étaient avec nous. Je suis repartie avec le sentiment d'avoir accomplie
quelques chose d'extraordinaire, Je n'avait pourtant rien fait que
suivre le mouvement. Je m'était laissée guidée à travers Freeland.
J'avait pris deux fois le bateau, et visité Castle Island, un endroit
privilégié et magique, mais je comprenais enfin que c'est tout Freeland
qui est à la fois un endroit privilégié et magique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parti-libertarien-transhumaniste.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: nouvelles de Freeland   

Revenir en haut Aller en bas
 
nouvelles de Freeland
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TASEKO....nouvelles :
» NOUVELLES DE 2011
» Economie sociale et solidaire : Nouvelles trajectoires d'innovations
» Nouvelles révélations sur le trésor de la Wilaya III
» Nouvelles règles pour poster dans le salon "Chaînes de parrainage" - A LIRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Transhumanismes :: Discussions et débats :: Transhumanisme et imaginaire-
Sauter vers: