AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Eglise Futuriste
Jeu 6 Juin - 12:00 par almagor

» Avis de transfert du forum de l'AFT:Technoprog!
Ven 31 Mai - 19:24 par MarcAdmin

» Transfert du forum Technoprog! - nouvelle étape
Ven 31 Mai - 19:20 par MarcAdmin

» Coren
Jeu 23 Mai - 12:56 par Coren

» Bonjour, bonjour
Mer 22 Mai - 17:56 par Spartan

» Rencontre H+ irl Paris 22 mai 2013
Mer 15 Mai - 8:26 par MarcAdmin

» Stimulation Transcranienne électrique
Ven 10 Mai - 0:55 par Spartan

» Textes de Brainstorm
Mar 7 Mai - 4:09 par Brainstorm

» Quel est le 1er transhumain ?
Ven 3 Mai - 22:17 par p.pit

Adhésions
Adhérer à l'association Technoprog!

Partagez | 
 

 Le Journal le Soir (Belgique) s'essaie à la prospective à long terme: 2137

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
DidierC



Messages : 40
Date d'inscription : 15/08/2009
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Le Journal le Soir (Belgique) s'essaie à la prospective à long terme: 2137   Lun 24 Déc - 21:31

Bonjour/bonsoir,

Le journal Le Soir à l'occasion de son 125ème anniversaire a réalisé une série de numéros spéciaux dont un numéro censé avoir été rédigé le 18 décembre 2137. C'est relativement intéressant et amusant ,mais assez fortement luddite.

Dans ce monde ravagé notamment par des accidents nucléaires, la surface des terres agricoles ne représente plus qu'un % des terres autrefois cultivables. La nourriture est essentiellement fournie par Monsanto. Les citoyens du monde ont de plus en plus de difficultés à se nourrir. Ce sont les entreprises qui ont remplacé les Etats, notamment Apple, LG et AOL (Google semble par contre avoir disparu) . La toute puissante Organisation mondiale du Commerce Fédérant les Entreprises (OMCFE) domine la planète avec à sa tête Ming Jong Bal, énigmatique dirigeant asiatique de 136 ans.

Le monde compte 50 milliards d'habitants par la suite des progressions énormes dans le domaine de l'espérance de vie et du clonage devenu une opération très simple. Pour mettre fin à la surpopulation et ramener la population à 20 milliards d'habitants, des "Death Games" sont en train d'être organisés, retransmis sur les réseaux, dans lesquels deux citoyens s'affrontent jusqu'à la mort. Les jeux débutent à bruxL, ancienne capitale de l'Europe.

Pour résister de manière pacifique à l'OMCFE (il y a aussi des terroristes clonés, les frères Daerden)(http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Daerden), le Soir victime de la coupure de sa parution électronique a décidé de sortir un journal sous forme papier.

Quelques paradoxes:

- Le monde est censé être un enfer, mais il arrive quand même à nourrir 50 milliards d'habitants avec 1 % des terres cultivables.
- Le monde est censé être un enfer, mais par contre la durée de vie a explosé. Etienne Davignon (http://fr.wikipedia.org/wiki/Etienne_Davignon) est censé être toujours vivant (en 2012, il a 80 ans), de même que Vanessa Paradis, ce qui signifie que les moyens pour mettre quasiment fin au vieillissement ont été découverts assez peu de temps après 2012.
- La mort de vieillissement a été presque supprimée, mais un article est consacré à la suppression de l'héritage supposé supprimé par une loi votée en 2117 par l'assemblée générale législative (la loi Prince Laurent)(http://fr.wikipedia.org/wiki/Laurent_de_Belgique).
- Pour ce qui concerne les Death Games retransmis, à supposer un jeu toutes les 10 minutes, il va falloir quelques millions d'années pour être efficace.

Sauf erreur, le Soir n'a pas poussé le modernisme jusqu'à rendre son journal de 2137 accessible en ligne aux non-abonnés. Je vous remets ci-dessous un extrait pour "l'ambiance".

Didier C.

-------------------------------------
DÉMOGRAPHIE Orner et Lucy, les deux premiers adversaires des Death Garnes
Débuts controversés du programme destiné à enrayer la surpopulation
DEATH GAMES
Lucy et Omer seront les premiers• partcipants des deaths games
©PIERRE-ANTOINE MARTIN ET SIMONE RINGER -LA CAMBRE ENSAV

Salut , fidèles de XYZs- creenfeatures . C 'est JCT102-03-47, mais mes
amies m'appellent Tim Troy, en direct du Parc des Festivités de bruxL.
Sur le miroir de votre salle de bains, sur le mur de votre
ap-partunit, sur votre multisenseur de poignet, sur l'écran de votre
casque, partout vous êtes avec moi pour suivre les premiers Death
Games de l'histoire. Des jeux de la mort dont l'issue sera fatale pour
la moitié des adversaires . Cela nous promet un grand spectacle plein
de bruit, de fureur, de sus-pense. Avec les accents tragiques des
grands films du cinémato-graphe d'antan. Avec XYZscreen-features,
c'est le drame en direct, l'événement de l'année, de la dé-cennie, du
siècle même. 2137, l'an-née des premiers Death Games, restera dans les
mémoires et dans l'histoire et vous les vivez grâce à
XYZscreenfeatures .

Mais pendant que la foule s'ins-talle sur les gradins, elle qui s'est
arraché les tickets à prix de ti-tane , laissez -moi rappeler les
règles de ce combat mortel. Elles ont été déterminées par l'Accord de
Stockholm il y a deux ans. De-vant l'allongement incroyable du temps
de vie, devant l'augmen-tation de la population due à la technique,
pourtant contrôlée, du clonage, devant les difficultés à prendre soin
de façon optimale de tous ses citoyens, le consor-tium Malkea a décidé
de réduire le nombre de citoyens en organi-sant, chaque trimestre, des
Death Gaines. Honneur à l'ancienne capi-tale de l'Europe, bruxL a été
choisi pour inaugurer cette nouvelle ma-nière de vivre ou de mourir.
Qui sont les participants ? On le sait, le consortium n'a pas voulu
stigma-tiser les plus âgés de ses citoyens c'est la formule du tirage
au sort parmi tous les citoyens de plus de 16 ans qui a été choisie.

L'issue : la salle des trépas

Mais voilà enfin les premiers appelés dans l'arène. Il s'agit d'une
femme de 21 ans et d'un mon-sieur de 119 ans. Ils se saluent au centre
de ce tarmac rose parsemé d'embûches, de murs, de bouquets d'arbres en
bioplastique, de grilles derrière lesquelles on peut se réfu-gier un
instant avant de resurgir à l'assaut de l'adversaire. Sur les écrans
géants, on peut voir les vi-sages des deux participants, ten-dus,
soucieux mais déterminés. Le vieux autant que la jeune : à 119 ans ,
on n 'a pas encore en-vie de mourir. Chacun est doté d'un sabre laser
et d'un pistolet blaster DL-22_ Chacun est revê-tu d'une combinaison
intégrale et d'un casque, dotés de deux cap-teurs sur le front et sur
le coeur. C'est là qu'il faut frapper.

Et c'est parti_ Soutenue par une part de la foule qui crie « Lucy,
Lucy » , la femme se précipite vers son adversaire et décoche une
première série de tirs de son DL-22_ Mal ajustés. L'autre, dont le nom
« Omer, Omer » est scandé par bien moins de gens, se cache derrière
une cloison. Lucy le dé busque, il s'est déjà réfugié dans un arbre.
Lucy le cherche, avance prudemment sur le tarmac, tous sens en éveil.
Soudain, Omer dé coche deux tirs de son pistolet, en vain, et saute
sur le sol, sabre en main. Lucy ajuste le temps d'acti ver son laser
pour contrer le rayon adverse. Ils ferraillent maintenant vous le
voyez les amis, dans un corps-à-corps intense. Le drone caméra zoome
sur les regards, où apparaît une légère crainte diluée dans le feu de
la résolution. Un moulinet, une botte et Lucy se dégage, court, pointe
son blaster Omer la poursuit, évite la salve en se couchant, se relève
aussi tôt, tire lui aussi, rate On croi rait entendre des jurons Omer
est soudain perdu. Il ne voit plus Lucy. Où s'est-elle cachée ? Son
regard englobe toute l'arène et s'égare sur les écrans géants. Oui là,
l'un d'eux montre Lucy, blottie contre des parpaings, tous muscles
tendus. Le temps qu'Orner com prenne la topographie, Lucy a jailli,
est déjà sur lui, sabre brandi Omer se retourne, le regard éton né. Le
faisceau s'abat sur le front Un grotesque et immense buzz résonne dans
tout le stade. Omer veut encore réagir, jusqu'à ten ter d'étrangler
Lucy de ses mains Mais les androïdes de sécurité s'en sont déjà
emparés. Pendant que Lucy salue le public d'un large sou rire sur
lequel glissent des gouttes de sueur, Omer est conduit à la salle de
trépas Il a perdu, il va mourir, vous le savez les amis, se lon les
indications qu'il a données avant le combat, on n'est pas des barbares
quand même. Il a choi si de partir en écoutant du Portico Quartet, un
groupe culte de quand il était gamin, sur fond d'images de la galaxie.
Déjà, sans doute on lui a administré la piqûre fa tale. Mais revenons
à l'arène, mes chers amis, où se présentent bien tôt les deux nouveaux
adversaires Je vous retrouve après cette pause de publicité.
TmICDJANCLOD VANTROYEN
Etienne Davignonhttp://fr.wikipedia.org/wiki/Laurent_de_Belgique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Journal le Soir (Belgique) s'essaie à la prospective à long terme: 2137
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» rue bloquée hier soir
» méditation du soir, Bonsoir.....
» Le Petit Journal et autres suppléments illustrés
» UN T-SHIRT SIGLÉ "PALESTINE" CRÉE UN MALAISE AU "GRAND JOURNAL"
» Télésecrétaire en Belgique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Transhumanismes :: Discussions et débats :: Transhumanisme et imaginaire-
Sauter vers: