AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Eglise Futuriste
Jeu 6 Juin - 12:00 par almagor

» Avis de transfert du forum de l'AFT:Technoprog!
Ven 31 Mai - 19:24 par MarcAdmin

» Transfert du forum Technoprog! - nouvelle étape
Ven 31 Mai - 19:20 par MarcAdmin

» Coren
Jeu 23 Mai - 12:56 par Coren

» Bonjour, bonjour
Mer 22 Mai - 17:56 par Spartan

» Rencontre H+ irl Paris 22 mai 2013
Mer 15 Mai - 8:26 par MarcAdmin

» Stimulation Transcranienne électrique
Ven 10 Mai - 0:55 par Spartan

» Textes de Brainstorm
Mar 7 Mai - 4:09 par Brainstorm

» Quel est le 1er transhumain ?
Ven 3 Mai - 22:17 par p.pit

Adhésions
Adhérer à l'association Technoprog!

Partagez | 
 

 dans le fond, pourquoi être transhumaniste?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
lilou



Messages : 106
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: dans le fond, pourquoi être transhumaniste?   Lun 17 Aoû - 19:19

Citation :
Il suffit d'observer le monde aujourd'hui. La science sert essentiellement aujourd'hui à perpetuer un système qui ne cherche pas à évoluer.
La seule recherche de ce systeme semble etre le confort, la création de richesse.


On est d'accord, comme à chaque fois, sur le constat,pas sur la direction à prendre à partir de ce constat...Mais je crois que le transhumanisme cherche le confort de l'homme aussi non?


Citation :
L'histoire est quasiment à l'arret et nombreux sont ceux qui pensent que conquérir l'espace n'est pas une bonne idée car trop couteux et en plus l'espace étant particulièrement difficile pour nos corps(radiations solaires...), les distances à parcourrir si immenses que nombreux sont ceux qui soit ne considèrent pas interressant de meme faire un effort dans ce sens et d'autres ne voient pas d'interet d'aller dans l'espace pour autre chose que d'exploiter de quoi amener des ressources sur terre.
conquérir l'espace nécessitera une amélioration de l'homme si il veut pouvoir y subsister à long terme.


Comment l'histoire pourrait-elle être "à l'arrêt"??
Et la découverte de l'espace peux être vu sous un autre angle, non? Pourquoi toujours voir la préservation de l'homme? Le simple fait de découvrir, d'apprendre, de comprendre, n'est-il déjà pas un but louable en soi?
Devrait-on arrêter de scruter l'univers demain si on se rendait compte qu'on ne pourra jamais "y subsister"?


Citation :
L'amélioration de nos capacités cérébrales, meme poussées à leur maximum n'est pas si grande que ça. Et on ne peut fonctionner en permanence au maximum.


Purée, heureusement!! Je veux pas fonctionner en permanence au maximum, suis trop flemmarde pour ça! Laughing


Citation :
La science sans horizon à la pensée n'a que peu d'utilité. Le transhumanisme n'est pas la science mais une école de pensée lui donnant une perspective que pour l'instant d'autres ne fournissent pas.
Quels autres horizons sinon ?


Je suis d'accord, mais le transhumanisme n'est pas le seul horizon possible pour notre espèce...Une des tendance actuelle qui "booste" la science est par exemple la recherche de nouvelles énergies, pour remplacer celles actuelles trop polluantes, leur exploitation (par exemple transformer l'énergie des vagues, du vent, de façon toujours plus performante), l'optimisation de l'habitat etc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lip69



Messages : 79
Date d'inscription : 20/03/2009

MessageSujet: Re: dans le fond, pourquoi être transhumaniste?   Lun 17 Aoû - 19:45

lilou a écrit:
Comment l'histoire pourrait-elle être "à l'arrêt"??
Le systeme est de plus en plsu vérouillé par une oligarchie capitaliste qui ne souhaite qu'une chose, c'est la stabilisation du monde dans le but d'acroitre leur richesse et ce qu'ils pensent etre leur pouvoir.
toute autre alternative est désignée comme farfelue.

Hors l'histoire est faite d'évolution...

Voilà pour la théorie de la fin de l'histoire : Fin de l'histoire

lilou a écrit:
Devrait-on arrêter de scruter l'univers demain si on se rendait compte qu'on ne pourra jamais "y subsister"?
Non, il faudrait chercher une solution pour y remédier :

Regle n°1 : survivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilou



Messages : 106
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: dans le fond, pourquoi être transhumaniste?   Lun 17 Aoû - 19:50

lip69 a écrit:
lilou a écrit:
Comment l'histoire pourrait-elle être "à l'arrêt"??
Le systeme est de plus en plsu vérouillé par une oligarchie capitaliste qui ne souhaite qu'une chose, c'est la stabilisation du monde dans le but d'acroitre leur richesse et ce qu'ils pensent etre leur pouvoir.
toute autre alternative est désignée comme farfelue.

Hors l'histoire est faite d'évolution...

Voilà pour la théorie de la fin de l'histoire : Fin de l'histoire

lilou a écrit:
Devrait-on arrêter de scruter l'univers demain si on se rendait compte qu'on ne pourra jamais "y subsister"?
Non, il faudrait chercher une solution pour y remédier :

Regle n°1 : survivre


Mais les choses bougent, changent, des courants émergent, d'autres meurent, des guerres éclatent, des sursauts se produisent, etc.... L'histoire ne peux pas s'arrêter...Un système peut stagner, pas le monde!

ok, règle numéro 1 survivre! Mais on ne scrute pas les cieux uniquement dans ce but, et je crois que c'est tant mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lip69



Messages : 79
Date d'inscription : 20/03/2009

MessageSujet: Re: dans le fond, pourquoi être transhumaniste?   Lun 17 Aoû - 19:54

Oui, ne pas oublier de vivre mais quand on est mort, on peut pas vivre Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilou



Messages : 106
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: dans le fond, pourquoi être transhumaniste?   Lun 17 Aoû - 20:50

"ne pas oublier de vivre" ? comment pourrait-on l'oublier? Prendre le temps de prendre son temps, un nouvel horizon éclairé après le capitalisme forcené? sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lip69



Messages : 79
Date d'inscription : 20/03/2009

MessageSujet: Re: dans le fond, pourquoi être transhumaniste?   Lun 17 Aoû - 20:59

Pour prendre du temps, il faut avoir du temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilou



Messages : 106
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: dans le fond, pourquoi être transhumaniste?   Lun 17 Aoû - 21:49

Mais on en a, et on choisit ce qu'on en fait...On a le choix, mais toutes les solutions ne sont pas si "confortables" que cela, l'homme choisit bien souvent le confort physique au confort mental...Je me comprend dedans : on a peur de changer notre confort physique incertain pour un inconfort physique et un confort mental...

Je ne crois pas que ce soit un hasard si dans nos sociétés de plus en plus "confortables", le taux de personnes souffrant de troubles psychiatrique (dont la dépression) explose...Et ça la technologie n'y peux rien....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lip69



Messages : 79
Date d'inscription : 20/03/2009

MessageSujet: Re: dans le fond, pourquoi être transhumaniste?   Mar 18 Aoû - 14:49

La technologie importe peu : crois-tu qu'en 100 ans il soit possible de faire tant de choses que ça ?

Souvent, on commence à savoir faire 2 ou 3 choses pas trop mal et on passe l'arme à gauche...

L'utilité du transhumanisme est de mon point de vue le prolongement indéfini de la vie.
Avoir plus de capacités autres est pour moi accessoire et découle de toute manière du premier.

La dépression vient, selon moi, du fait que beaucoup ont une perte de sens et du temps pour y penser.
Avant, on travaillais comme des anes et on avais pas le temps de penser trop à l'avenir. Les choses ont changé.
On était pas plus heureux avant, on était plus ignorants avec d'autres souffrances.

De plus, la mort ne donnant pas réellement de sens à la vie, même dans les religions si on y réfléchis bien, ajouté au fait que les gens sont traités que comme des machines à produire et à consommer, ça aide pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilou



Messages : 106
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: dans le fond, pourquoi être transhumaniste?   Mer 19 Aoû - 0:53

Citation :
De plus, la mort ne donnant pas réellement de sens à la vie

??? Et pourquoi ça?

Citation :
L'utilité du transhumanisme est de mon point de vue le prolongement indéfini de la vie.

Je me pose toujours la même question à ce sujet : à quoi bon?

Citation :
La dépression vient, selon moi, du fait que beaucoup ont une perte de sens et du temps pour y penser.
Avant, on travaillais comme des anes et on avais pas le temps de penser trop à l'avenir. Les choses ont changé.
On était pas plus heureux avant, on était plus ignorants avec d'autres souffrances.


Je ne sais pas si aujourd'hui on a plus de temps...Disons qu'avant, si on n'avait pas le temps, on ne manquait pas grand chose, parce-que la majorité des gens n'avaient droit à rien...Or aujourd'hui, la plupart des gens continuent de travailler comme des forcenés, sauf que le monde qui les entoure est doré et leur propose un pseudo eldorado qu'ils ne pourront jamais atteindre...

Et je ne sais pas si on peux dire qu'avant on était plus ignorants...Nos ancêtres étaient bien plus "évolués" qu'on ne le pense en général...

Plus le monde s'enrichit, plus les gens deviennent pauvres, et plus le système vient les narguer, plus le monde a les moyens de communiquer, plus il se renferme....

Je sais bien aussi qu'avant ne veux pas forcément dire meilleur, sauf si l'on prend l'exemple de quelques trop rares communautés aujourd'hui disparues ou en bonne voie pour le devenir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack



Messages : 240
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: dans le fond, pourquoi être transhumaniste?   Mer 19 Aoû - 15:35

Citation :
Je me pose toujours la même question à ce sujet : à quoi bon?

Bah, au fond, pour moi, la réponse tient en une phrase : tant que j'ai quelque chose à faire, un projet, je ne vois pas pourquoi je passerais à côté en mourant de vieillesse, si je peux l'éviter.

Quant à l'idée d'une fermeture de la société actuelle, eh bien... Il suffit de comparer les budgets de la recherche fondamentale (qui peut créer des surprises) et de la recherche appliquée (qui vise un progrès "planifié") et leur évolution sur les dernières années... Ou tout simplement, la vague de "sécurisation" à outrance qu'on connait actuellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc



Messages : 1260
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Athènes

MessageSujet: Re: dans le fond, pourquoi être transhumaniste?   Mer 19 Aoû - 15:45

lilou a écrit:

Citation :
L'utilité du transhumanisme est de mon point de vue le prolongement indéfini de la vie.

Je me pose toujours la même question à ce sujet : à quoi bon?
Règle N° 1 : Connais-toi toi-même !
=> Vivant = capacité de réduplication (reproduction) plus Mutation
Règle N° 2 : Deviens ce que tu es !
=> L'objectif essentiel du vivant est de garantir au mieux ses chances de pérennisation.
Exemple / hypothèse personnelle : le vivant a accouché de l'être doué de conscience parce que cette forme de vie est plus performante dans la recherche de pérennité.

Conclusion : l'humain, aussi bien en tant qu'individu qu'en tant qu'espèce, cherche à prolonger indéfiniment sa vie parce que c'est dans sa "nature".
NB : il y a des exceptions (suicide …), mais j'ai tendance à penser que ce sont des déviations, des réactions contradictoires liées à une impossibilité locale de réaliser l'objectif premier …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
samuel

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 20/03/2009
Age : 49
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: dans le fond, pourquoi être transhumaniste?   Mer 19 Aoû - 16:40

lilou a écrit:
Citation :
De plus, la mort ne donnant pas réellement de sens à la vie
??? Et pourquoi ça?
Je n'ai pas besoin de savoir que je suis mortel pour donner un sens à ma vie.

lilou a écrit:
Citation :
L'utilité du transhumanisme est de mon point de vue le prolongement indéfini de la vie.
Je me pose toujours la même question à ce sujet : à quoi bon?
Comme cela à été déjà indiqué, si tu as une envie de vivre parceque tu as des projets, pourquoi subir ce qui n'est finalement qu'une contrainte biologique conséquente de l'évolution ? En suivant ta logique, a quoi bon avoir prolongé la durée de vie moyenne qui a quasiment doublé en un siècle ? Tu n'as pas envie de mourir à 45 ans ? Alors pourquoi ne peux-tu pas comprendre qu'une personne n'en ait pas envie quand elle aura 100 ans ou 150 ans ?
L'être humain s'est libéré des contraintes de la sélection naturelle, la mort de "vieillesse" n'est rien d'autre qu'une forme de cancer et pas une fatalité, voire un nécessité comme aimeraient le faire croire certains.

lilou a écrit:
Citation :
La dépression vient, selon moi, du fait que beaucoup ont une perte de sens et du temps pour y penser. Avant, on travaillais comme des anes et on avais pas le temps de penser trop à l'avenir. Les choses ont changé. On était pas plus heureux avant, on était plus ignorants avec d'autres souffrances.
Je ne sais pas si aujourd'hui on a plus de temps...Disons qu'avant, si on n'avait pas le temps, on ne manquait pas grand chose, parce-que la majorité des gens n'avaient droit à rien...Or aujourd'hui, la plupart des gens continuent de travailler comme des forcenés, sauf que le monde qui les entoure est doré et leur propose un pseudo eldorado qu'ils ne pourront jamais atteindre... [...]

C'est inexact, le temps de loisir augmente considérablement avec le progrès technique, pense que tes ancètres devaient trimer tous les jours seulement pour avoir de quoi se nourir. L'analyse de lip69 est correcte et traduit simplement le principe de la pyramide de Maslow: Quand tes besoins primaires sont assouvis, tu recherches une gratification supérieure comme la reconnaissance. C'est sur que quand tu trimes comme un fou pour avoir de quoi manger le lendemain, tu est un peu moins exposé aux problèmes psychologiques existentiels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilou



Messages : 106
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: dans le fond, pourquoi être transhumaniste?   Jeu 20 Aoû - 3:54

Citation :
C'est inexact, le temps de loisir augmente considérablement avec le progrès technique, pense que tes ancètres devaient trimer tous les jours seulement pour avoir de quoi se nourir

C'est inexact : pour NOUS, hommes occidentaux, le confort s'améliore sans cesse...Que fait-tu des conditions de vie des trois-quart de l'humanité???
Et de plus, la "mode" en ce moment, c'est de revenir sur les acquis sociaux...le "fameux" travailler plus pour gagner plus, à l'Américaine, des semaines à 60 heures, où comme en Angleterre, où beaucoup de personnes sont désormais obligées de cumuler plusieurs emploi pour "s'en sortir"...

Citation :
C'est sur que quand tu trimes comme un fou pour avoir de quoi manger le lendemain, tu est un peu moins exposé aux problèmes psychologiques existentiels.

Pour avoir moi-même travailler quelques mois dans une usine de sandwich où mes journées de 8 heures se transformaient bizarrement assez souvent en journées de 10 heures, et avoir rencontré des personnes qui font ce même boulot répétitif et abrutissant depuis 10 ou 15 ans, je crois pouvoir dire que ce n'est pas forcément le cas...
Les travailleurs qui triment ne sont pas exempt des soucis existentiels, quand on bosse beaucoup pour avoir presque rien, ça fait se poser pas mal de questions...

Pour ce qui est du "prolongement indéfini de la vie", je comprend bien que c'est une pulsion, une envie très forte instinctive....Auquel notre esprit peut pallier....De même que je n'apprécie jamais autant un bain chaud qu'en hiver, je ne sais pas si je saurais apprécier pleinement la vie sans savoir qu'elle a une fin indépendante de ma volonté...

Ca me fait penser à une interdiction que ma mère a toujours tenue : pas de film interdit au moins de 12 ans avant mes douze ans, point barre....Moi, je trépignais réellement d'impatience,j'en pouvais plus, je la tannais pour qu'elle m'autorise, et j'ai du attendre pile mes douze ans avant d'enfin voir cette envie aboutir...Very Happy
Si j'avais su dés le départ que tout m'était autorisé, que rien ne pourrait contrebalancer mon envie, aurais-je autant apprécier l'Exorciste? (super film au passage!)...
Finalement, ne deviendrions-nous pas des sortes "d'enfants gâtés" blasés de tout, si nous pouvions nous-même décider de l'âge auquel nous mourrons?

Bien sûr, c'est théorique....Effectivement, mon instinct de survie et la peur de la mort me la font profondément redouter, et je préfèrerais grandement vivre jusqu'à 80 ans plutôt que jusqu'à 50...
Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lip69



Messages : 79
Date d'inscription : 20/03/2009

MessageSujet: Re: dans le fond, pourquoi être transhumaniste?   Jeu 20 Aoû - 6:33

Mais qui te dit qu'à 80 ans tu voudrais pas vivre jusqu'à 150 ?

Le prolongement indefini de la vie ne signifif pas etre exempt des accidents de vie ou encore des catastrophes naturelles...

Crois moi, il y a suffisament de défis à relever pour vivre ne serait-ce que 1000 ans sans mourrir pour avoir une motivation à la survie.

Et si tu te blases de la vie, hé bien, tu n'as plus qu'à choisir de disparaitre comme on te semble : en beauté, en faisant une dderniere expérience extreme, en faisant l'amour jusqu'à la mort... Ca manque pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilou



Messages : 106
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: dans le fond, pourquoi être transhumaniste?   Jeu 20 Aoû - 13:00

lip69 a écrit:
Mais qui te dit qu'à 80 ans tu voudrais pas vivre jusqu'à 150 ?


Mais bien sûr que je voudrais! (à moins d'être lassée de la vie comme cela arrive parfois aux personnes âgées)
Mais ce que je veux est-il forcément souhaitable et "bon", here is the question!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
samuel

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 20/03/2009
Age : 49
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: dans le fond, pourquoi être transhumaniste?   Jeu 20 Aoû - 15:19

lilou a écrit:
Citation :
C'est inexact, le temps de loisir augmente considérablement avec le progrès technique, pense que tes ancètres devaient trimer tous les jours seulement pour avoir de quoi se nourir
C'est inexact : pour NOUS, hommes occidentaux, le confort s'améliore sans cesse...Que fait-tu des conditions de vie des trois-quart de l'humanité???

Non Lilou, je répète: le temps de loisir augmente considérablement avec le progrès technique, que ce soit en Europe ou en Chine. Je ne prétend pas que ce progrès soit le même partout, mais la tendance générale est là et est indiscutable. Aujourd'hui 300M de chinois ont un niveau de vie "occidental", ce n'est pas parceque 700M vivent encore comme des paysans médiévaux que cela empèche que globalement la situation s'améliore. Les disparités économiques géographiques ne changent rien au fait que mon affirmation est correcte d'un point de vue global.

lilou a écrit:
Et de plus, la "mode" en ce moment, c'est de revenir sur les acquis sociaux...le "fameux" travailler plus pour gagner plus, à l'Américaine, des semaines à 60 heures, où comme en Angleterre, où beaucoup de personnes sont désormais obligées de cumuler plusieurs emploi pour "s'en sortir"...
Ce que tu décris est une fluctuation des règles politico-sociale marginale qui n'affecte pas la tendance générale et la moyenne du temps de travail. Même si la situation d'un "working poor" est peu enviable dans notre société occidentale, il n'empèche que le temps de loisir qui lui est disponible est supérieur à celui de ses parents (a situation sociale comparable). Ne te focalise pas seulement sur la durée de travail dans la semaine mais prends en compte aussi le temps libre des congés, et surtout de la retraite. Notre espérance de vie a augmenté beaucoup plus que "l'allongement" de la durée du travail.

lilou a écrit:
Citation :
C'est sur que quand tu trimes comme un fou pour avoir de quoi manger le lendemain, tu es un peu moins exposé aux problèmes psychologiques existentiels.
Pour avoir moi-même travailler quelques mois dans une usine de sandwich où mes journées de 8 heures se transformaient bizarrement assez souvent en journées de 10 heures [...]
Ce n'est pas ce que je voulais dire par "trimer", je décrivait la problématique d'un être humain souhaitant répondre à ses besoins vitaux basiques. Même avec des journées de 10 heures, et un boulot abrutissant, tu n'es plus dans la catégorie des besoins vitaux, songe que tu as environ 130 jours libres sur une année. Et ce sont 130 jours vraiment libres quand tu compares le peu de travail ménager à accomplir avec seulement ce que devait faire ta mère. Compare cela avec un paysan du XIXe siècle, je peux t'assurer qu'il ne devait pas beaucoup se poser de problèmes existentiels.

lilou a écrit:
Les travailleurs qui triment ne sont pas exempt des soucis existentiels, quand on bosse beaucoup pour avoir presque rien, ça fait se poser pas mal de questions...
Je suis d'accord avec ça, mais je le sujet de conversation portait sur la différence avec nos ancètres.

lilou a écrit:
Pour ce qui est du "prolongement indéfini de la vie", je comprend bien que c'est une pulsion, une envie très forte instinctive....Auquel notre esprit peut pallier....De même que je n'apprécie jamais autant un bain chaud qu'en hiver, je ne sais pas si je saurais apprécier pleinement la vie sans savoir qu'elle a une fin indépendante de ma volonté...
[...]Bien sûr, c'est théorique....Effectivement, mon instinct de survie et la peur de la mort me la font profondément redouter, et je préfèrerais grandement vivre jusqu'à 80 ans plutôt que jusqu'à 50... Razz

Il est possible que tu penses que toi, tu n'aprécie la vie que parcequ'il y a la mort. Je peux t'assurer que ce n'est pas mon cas. Moi ce qui me gène c'est de ne jamais avoir assez de temps pour faire tout ce que je veux, alors je dois choisir à cause de ce temps limité. Je ne sais pas si j'aurais toujours des projets deux siècles plus tard, mais ce qui est sur c'est que mon espérance de vie ne sera pas suffisante pour faire tout ce que je projette. J'accepte la mort sans problème, (je pratique des activités "a risque") mais je trouverais idiot de ne pas pouvoir la repousser si on m'en donne les moyens.

Au fond c'est un problème de liberté. Les transhumanistes ne demandent pas à ce que la vie de tout le monde soit prolongée, mais au moins de permettre à ceux qui le désirent de bénéficier de ce prolongement. Si certains par conviction philosophique ou religieuse refusent ce bénéfice, il n'y a aucun problème. Mais qu'ils n'en privent pas les autres sous prétexte de savoir ce qui est bon pour eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilou



Messages : 106
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: dans le fond, pourquoi être transhumaniste?   Jeu 20 Aoû - 15:57

Citation :
Non Lilou, je répète: le temps de loisir augmente considérablement avec le progrès technique, que ce soit en Europe ou en Chine. Je ne prétend pas que ce progrès soit le même partout, mais la tendance générale est là et est indiscutable. Aujourd'hui 300M de chinois ont un niveau de vie "occidental", ce n'est pas parceque 700M vivent encore comme des paysans médiévaux que cela empèche que globalement la situation s'améliore. Les disparités économiques géographiques ne changent rien au fait que mon affirmation est correcte d'un point de vue global.


Il faudrait les chiffres exact pour trancher, voici ceux que j'ai pu trouver : le "nord" (triade) représente 14% de la pop et possède 50% des richesses, alors que l'Afrique, qui représente le même pourcentage de l'humanité, ne possède que 4% des richesses..
1milliards de personnes vivent actuellement avec moins de 1 dollars par jour (soit environs 1/6 de l'humanité)...http://www.intellego.fr/soutien-scolaire-3eme/aide-scolaire-Geographie/Echanges-mobilite-inegale-repartition-des-richesses-et-urbanisation/21866

Je cite : "Dans son Rapport mondial sur le développement humain en 2005, le PNUD (Programme des Nations Unis pour le Développement) note les constats suivants : les 500 personnes les plus riches du monde ont un revenu combiné plus important que celui des 416 millions les plus pauvres. Et les revenus combinés de 40 % de la population mondiale gagnant moins de deux dollars par jour, représentent seulement 5 % du revenu mondial." http://www.dirigeants-durables.com/reperes-societaux/pauvrete-et-repartition-des-richesses-2.html


Donc la globalité c'est quoi? La tendance c'est quoi? Les gens s'enrichissent-ils réellement? De quelles personnes parle-t-on? Parce-que la tendance il me semble, c'est l'appauvrissement d'une grande partie de la population, le nombre de personnes souffrant de la famine est énorme...(850 millions de personnes sont concernées)....
Il faut être vraiment très optimisme, ou alors vraiment voir sur le très long terme pour envisager la situation positivement.
Dans une telle situation, peut-on dire que les activités de loisirs augmentent globalement?



Citation :
Ce que tu décris est une fluctuation des règles politico-sociale marginale qui n'affecte pas la tendance générale et la moyenne du temps de travail. Même si la situation d'un "working poor" est peu enviable dans notre société occidentale, il n'empèche que le temps de loisir qui lui est disponible est supérieur à celui de ses parents (a situation sociale comparable). Ne te focalise pas seulement sur la durée de travail dans la semaine mais prends en compte aussi le temps libre des congés, et surtout de la retraite. Notre espérance de vie a augmenté beaucoup plus que "l'allongement" de la durée du travail.


"GENÈVE (Nouvelles du BIT) – Près d’un siècle après l’adoption de la première norme internationale relative au temps de travail, une nouvelle étude du Bureau international du Travail estime qu’un travailleur sur cinq dans le monde – soit plus de 600 millions de personnes – continue à travailler plus de 48 heures par semaine, gagnant souvent à peine de quoi joindre les deux bouts.

La nouvelle étude intitulée Working Time Around the World: Trends in working hours, laws and policies in a global comparative perspective (Le temps de travail à travers le monde: tendances en matière de durée de travail, de législations et de politiques dans une perspective comparative)(Note 1) indique qu’environ 22 pour cent de la main-d’œuvre mondiale, soit 614,2 millions de travailleurs, sont astreints à des durées de travail «excessives»."
http://www.ilo.org/global/About_the_ILO/Media_and_public_information/Press_releases/lang--fr/WCMS_082831/index.htm

Cette page vaut également la peine d'être consultée, elle parle d'elle-même : http://fr.wikipedia.org/wiki/Temps_de_travail


Citation :

Ce n'est pas ce que je voulais dire par "trimer", je décrivait la problématique d'un être humain souhaitant répondre à ses besoins vitaux basiques. Même avec des journées de 10 heures, et un boulot abrutissant, tu n'es plus dans la catégorie des besoins vitaux, songe que tu as environ 130 jours libres sur une année. Et ce sont 130 jours vraiment libres quand tu compares le peu de travail ménager à accomplir avec seulement ce que devait faire ta mère. Compare cela avec un paysan du XIXe siècle, je peux t'assurer qu'il ne devait pas beaucoup se poser de problèmes existentiels.


Ok, j'avais mal compris! Simplement, à l'époque de ma grand-mère (pas de ma mère), les femmes n'avaient pas vraiment d'emploi, elles étaient majoritairement des femmes au foyer...C'est en parti grâce aux inventions de l'électro-ménager qu'elles ont pu faire autre chose...
Ensuite, l'extrême rigueur religieuse de l'époque du moyen-age ne montre-t-il pas que les paysans se souciaient grandement de leur avenir, de leur vie, de leur mort? (ne sont-ce pas des questions d'ordre existentiel?)


Citation :
Au fond c'est un problème de liberté. Les transhumanistes ne demandent pas à ce que la vie de tout le monde soit prolongée, mais au moins de permettre à ceux qui le désirent de bénéficier de ce prolongement. Si certains par conviction philosophique ou religieuse refusent ce bénéfice, il n'y a aucun problème. Mais qu'ils n'en privent pas les autres sous prétexte de savoir ce qui est bon pour eux.

Bien évidemment, chacun est libre de se faire une opinion, quand à la liberté de mettre en application d'opinion....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lip69



Messages : 79
Date d'inscription : 20/03/2009

MessageSujet: Re: dans le fond, pourquoi être transhumaniste?   Mar 25 Aoû - 6:26

Les transhumanistes ne demandent à empieter sur le terrain de personne. A mon avis, c'est surtout l'opinion des croyants et religieux qui reste un obstacle. Celà remettrai en question tellement de choses et ils frennent des 2 fers en faisant passer ce mouvement comme marginal et à le passer sous silence si c'est possible...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
samuel

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 20/03/2009
Age : 49
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: dans le fond, pourquoi être transhumaniste?   Mer 26 Aoû - 0:41

lilou a écrit:
Il faudrait les chiffres exact pour trancher, voici ceux que j'ai pu trouver : le "nord" (triade) représente 14% de la pop et possède 50% des richesses, alors que l'Afrique, qui représente le même pourcentage de l'humanité, ne possède que 4% des richesses..
1milliards de personnes vivent actuellement avec moins de 1 dollars par jour (soit environs 1/6 de l'humanité)[...]
Je ne prétend pas qu'il y a une répartition égale, mais un enrichissement global de l'humanité. Cet enrichissement pouvant être de façon approximative corrélé avec un accès au progrès technologique.
Pour le comprendre, il suffit de mettre en perspective ton milliard de personnes avec la population globale. En 1950, il y avait déjà ce milliard. La différence, c'est que aujourd'hui il y a 4,2G personnes en plus sur la terre qui sont au dessus de ce seuil de pauvreté. En proportion, la pauvreté a diminué donc. Pour mieux visualiser tu peux consulter ce graphe qui ne remonte qu'aux années 80.

lilou a écrit:
[...]"GENÈVE (Nouvelles du BIT) – Près d’un siècle après l’adoption de la première norme internationale relative au temps de travail, une nouvelle étude du Bureau international du Travail estime qu’un travailleur sur cinq dans le monde – soit plus de 600 millions de personnes – continue à travailler plus de 48 heures par semaine, gagnant souvent à peine de quoi joindre les deux bouts.[...]
Oui, tout est dans le mot "continuent", c'est à dire que les autres 4/5 eux, travaillent désormais moins de 48 heures. Je ne suis pas en train de dire que tout va bien, je signale juste que malgré des disparités énormes globalement l'être humain à moins a travailler grâce au progrès technologique.

lilou a écrit:
Cette page vaut également la peine d'être consultée, elle parle d'elle-même : http://fr.wikipedia.org/wiki/Temps_de_travail
Efectivement, tu peux donc constater qu'il y a bien un progrès entre le travail nécessaire aujourd'hui et ce qui était imposé à nos ancêtres au XIXes voire au début du XXes. Je ne parle même pas du servage au moyen age ou de l'esclavage dans l'antiquité...[/quote]

lilou a écrit:
Simplement, à l'époque de ma grand-mère (pas de ma mère), les femmes n'avaient pas vraiment d'emploi, elles étaient majoritairement des femmes au foyer...C'est en parti grâce aux inventions de l'électro-ménager qu'elles ont pu faire autre chose...
progrès technologique => électro-ménager => temps libre
Q.D.
Ajoutons que ce travail là n'est pas mesuré par le BIT, et les femmes du tiers monde travaillent encore plus que les hommes de ce fait.

lilou a écrit:
Ensuite, l'extrême rigueur religieuse de l'époque du moyen-age ne montre-t-il pas que les paysans se souciaient grandement de leur avenir, de leur vie, de leur mort? (ne sont-ce pas des questions d'ordre existentiel?)
Ils ne s'en souciaient pas du tout: Tout leur était expliqué par leur curé. D'ailleur ils étaient bien content d'aller à la messe le dimanche: seul jour de repos avce les fêtes religieuses !

lilou a écrit:
Samuel a écrit:
Au fond c'est un problème de liberté. Les transhumanistes ne demandent pas à ce que la vie de tout le monde soit prolongée, mais au moins de permettre à ceux qui le désirent de bénéficier de ce prolongement. Si certains par conviction philosophique ou religieuse refusent ce bénéfice, il n'y a aucun problème. Mais qu'ils n'en privent pas les autres sous prétexte de savoir ce qui est bon pour eux.
Bien évidemment, chacun est libre de se faire une opinion, quand à la liberté de mettre en application d'opinion....
Précisément: La liberté de mettre en pratique notre volonté transhumaniste lorsque la technologie est disponible. Cette liberté est clairement entravée aujourd'hui par des moralisateurs qui sont par exemple au "Conseil de bioéthique" et qui entravent la recherche quand ce n'est pas carrément l'accès aux technologies (par exemple la DPI).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilou



Messages : 106
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: dans le fond, pourquoi être transhumaniste?   Mer 2 Sep - 2:22

Alors on ne parle pas de la même chose!
Je vois la situation globale en me basant sur la répartition des richesses! Et ce que je vois, c'est que peu ont beaucoup (même si ce "peu" à augmenté) et que beaucoup ont peu (ceux qui restent très largement majoritaires!)...
Donc globalement, je crois qu'il reste beaucoup plus de personnes qui ne "profitent" de leur temps que de gens qui en "profitent"....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lip69



Messages : 79
Date d'inscription : 20/03/2009

MessageSujet: Re: dans le fond, pourquoi être transhumaniste?   Mer 2 Sep - 2:52

Le probleme de résoudre la répartition des richesses n'est pas incompatbile avec le transhumanisme !

Si au nom du fait que nombreux sont ceux qui meurent de faim dans le monde, plus personne ne devait manger, l'humanité s'autodétruirait pour rien !

Le transhumanisme pourrait changer l'échelle des valeurs et l'accumulation de richesse ne serait pas forcément l'essentiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack



Messages : 240
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: dans le fond, pourquoi être transhumaniste?   Jeu 3 Sep - 15:27

Citation :
Le transhumanisme pourrait changer l'échelle des valeurs et l'accumulation de richesse ne serait pas forcément l'essentiel.

Je dirais même qu'à notre façon, on réactualise la bonne vieille devise : "Être plutôt qu'avoir" Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent



Messages : 33
Date d'inscription : 24/09/2009
Age : 40
Localisation : Montpellier

MessageSujet: Re: dans le fond, pourquoi être transhumaniste?   Lun 28 Sep - 11:24

à mes yeux la seule vraie richesse humaine commune que nous avons (à part notre genome) est le savoir

c'est grâce au savoir et à notre richesse intellectuelle que le technoprogressisme (je ne dis pas transhumanisme) aura de beaux jours parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: dans le fond, pourquoi être transhumaniste?   

Revenir en haut Aller en bas
 
dans le fond, pourquoi être transhumaniste?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Premier emploi dans le Notariat.
» marre des gens qui nous collent ou klaxonnent
» Cherche stage en entreprise dans le cadre d'une reconversion
» Sont-ils déjà montés dans une voiture avant ?
» Atlantismutual.com - 105% après 7j, 120% après 21j, 191% après 60j, 391% après 120j

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Transhumanismes :: Discussions et débats :: Philosophies ; éthiques ; Politiques-
Sauter vers: